Normal

 

Ma ville, son rôle, ses actions

Question d’actualité

Par le maire Christian Coigné

Les contradictions de l’Etat

 

Eté 2017

Lnous sommes tous convaincus que l’emploi et le logement sont la priorité. Les entreprises du BTP (bâtiment et travaux publics) sont les moteurs de l’économie. C’est bien connu, quand le Bâtiment va, tout va. Créateur de nombreux emplois, il répond à la nécessité du travail. D’autre part, il manque 500 000 logements en France, dont 24 000 dans notre département. Encore une fois, Sassenage est volontaire pour participer à la solidarité nationale. Mais pas à n’importe quel prix. Les projets immobiliers doivent s’intégrer dans l’environnement protégé de Sassenage. Nous avons donc besoin de logements en accession privée et en locatif social. Nous n’avons plus peur du logement social à condition qu’il s’inscrive dans la mixité.
Sassenage a prouvé que le logement social n’est pas un problème et ne doit plus être stigmatisé. C’est la forme urbaine et la mixité qui permettent le « bien vivre ensemble ».  
De plus, Sassenage a aussi besoin de construire pour deux autres raisons : sans nouvelle construction, Sassenage perd des habitants, notamment par le phénomène de la séparation des familles, où il faut deux logements pour le même nombre de personnes, ainsi que le départ des enfant adultes, et aussi pour le besoin en ressources nouvelles de taxes d’habitation et foncière.
Pas d’augmentation des impôts depuis 2004, donc un besoin en ressources nouvelles. D’autant que les équipements publics sont dimensionnés pour une augmentation de notre population, et le transfert des compétences à la Métropole coûte plus cher au contribuable sassenageois malgré la mutualisation des services.
Or, pour diverses raisons de risques naturels et contraintes administratives, l’Etat bloque toute nouvelle construction sur notre commune depuis cinq ans : risques d’inondation dans la plaine et risques d’éboulements proches de la falaise. Nous devons déployer une énergie démesurée pour construire : cinq ans pour la falaise pour démontrer par différentes études confiées et payées par la Ville à des experts, que le risque est maîtrisé, dix ans aux Côtes pour des raisons administratives. Dans la plaine, tous les permis sont bloqués dans l’attente d’études plus précises sur les risques d’inondation, réalisées par l’Etat, sans date prévisionnelle d’issue.
Et en parallèle, l’Etat vient taxer Sassenage pour plus de 185 000 euros pour le retard pris sur la réalisation de logements sociaux. C’est inadmissible.
L’Etat nous empêche de construire, et ce même Etat nous taxe parce que nous n’avons pas construit. C’est purement et simplement du racket. Il n’y a pas d’autre mot.
Double peine pour notre commune sur le manque de ressources financières nouvelles ces dernières années, et taxe à payer à l’Etat. Avec le soutien des élus du groupe majoritaire, j’ai donc engagé un bras de fer avec les services de l’Etat. Toutefois, les services de la préfecture nous « réconfortent » en nous comparant à d’autres communes qui voient la même taxe sur le manque de logements multipliée par deux ou par trois… Peut-être, mais Sassenage n’est pas comparable car nous avons largement démontré notre bonne foi dans la volonté de construire. Affaire à suivre…
 

 
Christian Coigné
   Mairie de Sassenage place de la Libération 38360 Sassenage Mairie de Sassenage, téléphone 04 76 27 48 63 Télécopie : 04 76 53 52 17 •  Contacter la mairie