Normal

 

Ma ville, son rôle, ses actions

Question d’actualité

Par le maire Christian Coigné

Le bruit, au risque de répéter…

 

Eté 2018

Avec les beaux jours, les fenêtres s’ouvrent. La vie à l’extérieur, sur les terrasses ou dans le jardin, est agréable. Sauf que le bruit est un son que l’on ne veut pas entendre. Celui qui le génère, l’accepte, celui qui le subit est quant à lui agacé. De plus, le bruit est amplifié la nuit. Il devient une nuisance insupportable quand il est répété et que l’on est fatigué. Nous avons besoin naturellement de calme. Et le bruit de l’autre est ressenti comme une agression personnelle. La tondeuse du voisin à l’heure des repas, les talons du voisin du dessus, les clameurs sur les terrasses, la moto qui accélère, la mobylette qui passe à fond la nuit, les jeunes qui parlent fort en bas de l’immeuble…
En tous les cas, le bruit est un manque de respect des autres, la nuit comme le jour. Et pourtant, il suffit de peu d’attention pour éviter de générer du bruit, et donc pour respecter le repos du voisin.
Un arrêté préfectoral, disponible sur internet ou en mairie, détermine les horaires limites de l’inacceptable sur tout le département, sachant que nous devons respecter le calme de l’autre à toute heure. Eviter la tondeuse ou le motoculteur aux heures des repas et le soir. En immeuble, mettre des pantoufles et éviter de marcher en talons. Ne pas laisser les enfants jouer avec des billes, parler à voix basse la nuit à l’extérieur, sur les terrasses ou en bas des immeubles. 
Facile, il suffit de toujours penser que nuit et jour, un voisin peut avoir besoin de repos. Et quand on doit exceptionnellement faire du bruit, comme du bricolage, recevoir des amis à la maison ou encore tondre un dimanche parce qu’en semaine le temps a manqué, il suffit d’avertir au préalable ses voisins directs. Le bruit sera alors accepté et deviendra donc supportable. C’est une marque de considération essentielle au bon voisinage. Et dans les cas de voisins irascibles et incurables, créateurs de bruit, et après négociations répétées, alors ne pas hésiter à appeler la police municipale la journée, et la gendarmerie la nuit. 
Le calme est un droit naturel pour tous. 
Je souhaite à chacun de vous d’en disposer pleinement et de passer de bonnes vacances. 
Que chacun profite de l’été et du repos auquel il a droit…

 


 
Christian Coigné
   Mairie de Sassenage place de la Libération 38360 Sassenage Mairie de Sassenage, téléphone 04 76 27 48 63 Télécopie : 04 76 53 52 17 •  Contacter la mairie