Normal

 

Ma ville, son rôle, ses actions

Question d’actualité

Par le maire Christian Coigné

Circulez ! Tout est à voir et à revoir

 

Février 2018

La circulation automobile qui traverse notre belle et paisible commune est devenue infernale avec plus de dix huit mille véhicules par jour sur l’avenue de Romans. Comme sur toute l’agglomération, la circulation automobile n’épargne pas notre ville. C’est devenu à la limite de l’intolérable. La circulation qui vient du nord pour rejoindre la zone d’emplois de l’agglomération grenobloise augmente toujours, inexorablement. Et ce n’est pas le pont barrage, pourtant pratique, qui a réduit la circulation.
Une nouvelle voie, partant d’Air Liquide et reliant la rue François Blumet en passant par l’est vers la digue de l’Isère, est devenue largement indispensable. Voulant anticiper, je l’ai proposée il y a plus de dix ans au Département, à la Métro et à l’Etat. Au début, personne ne m’a suivi dans cette idée. Les élus de l’opposition ont même marqué leur opposition ferme en argumentant que l’A480 était la voie de délestage. Aujourd’hui, ce projet de voie est devenu naturel et accepté, voire sollicité, par tous.
Or jusqu’à fin 2015, les avenues de Valence et de Romans étaient des voies départementales. C’était donc au Département d’assumer la réalisation de la voie de contournement. Mais il faut bien admettre que le Conseiller départemental de l’époque n’a pas agi, se gardant bien d’être moteur sur ce projet. Pourtant le montant de onze millions d’euros, estimé pour la réalisation, n’était rien pour le Département, lequel en réalise actuellement sur nombre de communes de l’Isère, hors territoire métropolitain.
Depuis le 1er janvier 2016, les avenues de Valence et de Romans, comme toutes les voiries et trottoirs sur le territoire des 49 communes de l’agglomération, sont la propriété et sous la compétence exclusive de la Métropole. Le Département ne peut plus agir. C’est bien dommage. Je suis arrivé au Département un an trop tard — ou la loi a transféré la compétence voirie un an trop tôt à la Métropole. Nous comptons donc sur le nouveau vice-président de la Métro, élu d’opposition à Sassenage, pour porter ce dossier prioritaire aux élus de la Métropole.
De plus, la circulation venant du Vercors augmente aussi régulièrement, la semaine comme le week-end. Le téléphérique du Vercors a été renvoyé aux calendes grecques. Celui qui relie Fontaine à Saint-Martin le Vinoux est en cours d’étude par la Métro, avec une mise en service annoncée en 2022. A notre demande, le SMTC a étudié la réalisation d’une voie dédiée aux bus sur les avenues de Valence et de Romans, de façon à permettre une fréquence plus soutenue des bus. C’est un palliatif bienvenu dans l’attente du prolongement de la ligne de tramway que nous soutenons. Mais à quand ce prolongement promis, maintenant que la Métropole a toutes les cartes en main ?
 


 
Christian Coigné
   Mairie de Sassenage place de la Libération 38360 Sassenage Mairie de Sassenage, téléphone 04 76 27 48 63 Télécopie : 04 76 53 52 17 •  Contacter la mairie