Question

d’actualité

Par le maire Christian Coigné

Expression libre

de l’opposition

S’unir pour Sassenage

 

Farid Benzakour, Marie-Laure Mayoud, Rafael Laboissière, Franck Schneider, Géraldine Palcoux, Isabelle Defay, Pierre-Manuel Chauvet, Vincent Poher.

L’ambition

de la majorité

Pour Sassenage, une fierté partagée

Jérôme Merle, Christine Durand, Mylène Gourgand, Michel Vendra, Brigitte Gallo, Jean-Pierre Serraillier, Marie-Frédérique Di Raffaele, Jérôme Giachino, Daniel D’Olivier Quintas, Hervé Madinier, M’hamed Benharouga, Sylvie Genin-Lomier, Roxane Gonsalez, Hajera Turki, Gaëlle Nicolas, Assunta Rosin-Bedin, Francette Gierczak, Jean-Philippe Veau, Nathalie Levrat, Jean-Pierre Ravetto, Amandine Aimone-Chenevay, Thierry Masnada.

Nouveau

groupe

Groupe Pour Sassenage

Jérôme Boetti Di Castano, Benjamin Torelli
Le Soleil et la mer, pas pour tous, malheureusement (Juillet - Août 2022)

Par le maire Christian Coigné

L’été est la période de ralenti. C’est la grosse chaleur et les orages. C’est aussi les vacances scolaires et, pour les familles, quelque repos bien mérité. Au sortir de deux années d’incertitude, il nous semble que tout est encore compliqué. Nous avons besoin de nous changer les idées et de déconnecter de cette vie confuse. Et pourtant, après cette période de contraintes, au moment où un vent de liberté attendu et indispensable arrive enfin, voilà que d’autres freins surgissent. L’augmentation considérable des prix fait que le changement d’air et d’horizon est limité. Le virus, avec ses variants, n’est pas éteint et nous menace encore. Il nous semble avoir perdu nos repères qui font que la vie quotidienne est relativement sereine. Alors il nous faut garder courage et aller de l’avant. Nous devons nous adapter à ce nouveau mode de vie. Lorsque l’on regarde l’histoire de l’humanité, seules les espèces qui ont su s’adapter ont survécu. Aujourd’hui la communication nous dépasse. Tout va très vite, trop vite. Même nos Dirigeants s’en mêlent et contribuent à maintenir ce flou sur notre avenir. L’incertitude de nos gouvernants en France, la guerre en Europe, la pléthore des lois et textes législatifs et contradictoires accentuent notre sentiment de mal-être. Pourtant, nous devons faire face avec courage et volonté, pour nous, et surtout pour nos enfants et leurs descendants. Nous devons résister, nous adapter, nous redresser et regarder l’avenir avec confiance. Nous devons rester unis. C’est ensemble que nous réussirons. Donc bonnes vacances, avec le souhait de tous nous retrouver à la rentrée. Échanger sur les idées et les projets est la meilleure des thérapies.

La politique des Partis (Mai - Juin 2022)

Par le maire Christian Coigné

Certains parlent de la politique comme si rien d’autre n’existait. Je ne pense pas seulement à la politique nationale puisque j’écris mes articles plus de quinze jours avant la parution du Sassenage en pages. Je ne connais donc pas encore les résultats des présidentielles. Mais je reste persuadé que chacun y trouvera son compte. D’ailleurs quel que soit le résultat, le lundi matin il faut continuer à se lever pour aller au boulot… Comme tous les matins. Plus je pratique les professionnels de la politique, et plus je suis persuadé que les hommes qui nous gouvernent tant au national qu’au local, comme ceux qui les combattent, pensent plus à leur sort personnel qu’à celui du Français qui se lève le matin pour gagner son pain et celui de sa famille. Nous n’avons plus confiance en les hommes qui dirigent notre pays. Toute décision est contestée, voire rejetée sans vouloir en comprendre le bien-fondé. C’est dommageable pour la démocratie. C’est terrible pour notre avenir.
Au local, nos petits politiques veulent copier les grands. La mauvaise foi est amplifiée. Qu’importe puisque le doute est semé. La défiance s’installe. Pourtant que veut dire le clivage gauche/droite de nos jours ? Qu’apporte le combat de l’intérêt personnel ou celui de son Parti ? Comment celui qui n’a vécu que de la politique peut-il comprendre les problèmes quotidiens que vivent les familles ? Comment celui-là peut-il intégrer réellement les problèmes sociaux ?
Pourtant les grandes réussites sont le fruit d’un travail en commun, jamais le fait d’un seul homme, ou d’une seule femme. Je le dis souvent : c’est ensemble que nous réussirons, et pas en nous combattant. L’échange d’idées est nécessaire et indispensable mais en toute sincérité et en acceptant celles de l’autre. Les beaux discours de celui qui est en recherche de reconnaissance sont à rejeter. L’action et nos projets d’intérêt général doivent rester notre fil fédérateur et moteur.
Agissons ensemble, pour la sérénité de notre avenir et celui de nos enfants.

Nos amis les chiens (Avril 2022)

Par le maire Christian Coigné

Le printemps arrive avec les beaux jours et les promenades agréables dans les rues et les parcs de la ville. Bien entendu, on aime nos amis les animaux, les chats comme les chiens. Evidemment on apprécie la compagnie des chiens. Ce que l’on aime moins, c’est le désagrément des nombreuses crottes de chiens qui couvrent les trottoirs. Détestables pour les mal-voyants. Désagréables quand on met le pied dedans. Affligeant pour l’environnement de notre ville et regrettable pour la propreté. Bien entendu les chiens n’y sont pour rien. Ils ne dépendent que de l’éducation de leurs maitres. Alors mesdames, messieurs les propriétaires de chiens, je vous demande un peu de respect pour notre ville. Apprenez au minimum à votre chien à faire dans les caniveaux. Il est pourtant facile de ramasser les déjections de votre animal avec un sac à jeter dans une poubelle. Posséder un animal de compagnie est une responsabilité. Et être responsable, c’est vouloir éduquer son animal. Profiter de la compagnie de son animal est enrichissant mais il faut en assumer également les obligations. Et éviter que son chien laisse des traces dommageables pour les autres, fait partie du civisme et du respect des autres. Quant à laisser son chien faire sa crotte en toute liberté dans les terrains de jeu des enfants est un réel manque de respect. Les enfants ont aussi des droits, dont celui de pouvoir jouer en toute propreté et salubrité dans les terrains qui leur sont réservés. Alors mesdames messieurs les propriétaires de chiens, lors de la prochaine promenade de votre animal, pensez aux non-voyants, aux personnes âgées et aux enfants. De même qu’un chien tenu en laisse en ville permet d’assurer la sécurité de tous et de rassurer les autres promeneurs. Merci pour eux. Le chacun pour soi est terminé. Le respect des autres est de mise à Sassenage. C’est ensemble et seulement ensemble que nous réussirons.

L’avenir est entre nos mains (Mars 2022)

Par le maire Christian Coigné

Au 1er janvier 2022, la population légale est de 11 176 habitants, en baisse par rapport à 2018 où nous étions 12 080. A Sassenage, le nombre de projets immobiliers est inférieur par rapport aux autres territoires et insuffisant au regard de la loi SRU (Solidarité et renouvellement Urbain). Les personnes de plus de 60 ans représentent 21 % de la population et devraient atteindre 25 % en 2026, autant que les 18/30 ans. 71 % des ménages sont propriétaires de leur logement contre 59 % au niveau national. Le logement est une thématique centrale pour Sassenage. Elle fait écho à plusieurs enjeux :
• L’adaptation de l’offre à l’évolution de la population, dans un contexte d’accentuation des phénomènes de décohabitation (divorces, mutations professionnelles, départ des jeunes actifs),
• Le maintien à domicile des séniors le plus longtemps possible,
• La lutte contre la vétusté et l’habitat indigne,
• La préservation de l’environnement et la qualité de vie.
On comptabilise 1 500 personnes vivant seules dont 56 % de femmes. On dénombre 5 600 actifs. Cela représente un taux d’activité de 
79 %, contre 74 % pour l’Isère, avec une égalité hommes/femmes occupant un emploi stable. Le taux de chômage est de 7 %, contre 10 % pour l’Isère. Lorsqu’on fait le rapport entre les moins riches et les plus riches, on obtient un taux de 2,8 contre 3,5 pour la Métropole. Ainsi les inégalités semblent moins importantes à Sassenage qu’ailleurs. La part des foyers fiscaux approche les 60 %. Au niveau des personnels de santé, nous avons perdu quatre médecins généralistes ces dernières années, ce qui rend critique l’accès aux soins, comme dans les autres communes de l’agglomération. La borne de téléconsultation et le projet de maison de santé devraient permettre à Sassenage de revenir dans une offre de soins adaptée. Avec 217 associations, Sassenage est en faiblesse d’offre culturelle par rapport aux autres territoires. Cependant, on enregistre 3 900 licenciés sportifs, c’est-à-dire 34 licenciés pour 100 habitants, contre 25 pour le territoire de la Métropole et 27 pour l’Isère. En structures, Sassenage est bien équipée avec trois gymnases, trois terrains de sports dont un en synthétique, quatre terrains de quartier, une piscine, des courts de tennis, un jeu de boules, un jeu de pétanques, un dojo, deux salles de danse et, au niveau culturel, le Théâtre en Rond, la médiathèque, l’école de musique et le centre associatif Saint-Exupéry. C’est ensemble que nous réussissons la qualité de vie et notre avenir à Sassenage.

Sagesse et mobilité ne font pas qu’un (Février 2022)

Par le maire Christian Coigné

La circulation automobile qui traverse notre belle et paisible commune est devenue infernale avec plus de dix huit mille véhicules par jour sur l’avenue de Romans. Comme sur toute l’agglomération, la circulation automobile n’épargne pas notre ville. C’est devenu à la limite de l’intolérable. La circulation qui vient du nord pour rejoindre la zone d’emplois de l’agglomération grenobloise augmente toujours, inexorablement. Et ce n’est pas le pont‑barrage, pourtant pratique, qui a réduit la circulation, bien au contraire. Une nouvelle voie partant de l’Air Liquide reliant la rue François Blumet en passant par l’est vers la digue de l’Isère, est devenue largement indispensable. Voulant anticiper, Je l’ai proposée il y a plus de dix ans au Département, à la Métro et à l’État. Au début personne ne m’a suivi dans cette idée. Pourtant, aujourd’hui ce projet de voie est devenu naturel et accepté, voire sollicité par une très large majorité.
Or jusqu’à fin 2015, les avenues de Valence et de Romans étaient des voies départementales. C’était donc au Département d’assumer la réalisation de la voie de contournement. Mais il faut bien admettre que le Conseiller départemental de l’époque n’a pas agi, se gardant bien d’être moteur sur ce projet. Pourtant le montant de onze millions d’euros, estimé pour la réalisation, n’était rien pour le Département, lequel réalise actuellement des voiries sur nombre de communes de l’Isère, hors territoire Métro.
Depuis le 1er janvier 2016, les voies de Valence et de Romans, comme toutes les voiries et trottoirs des 49 communes de l’agglomération sont la propriété et sous la compétence exclusive de la Métro. Le Département ne peut plus agir. C’est bien dommage. Je suis arrivé au Département un an trop tard, date à laquelle la loi a transféré la compétence voirie à la Métropole. Nous comptons donc sur la sagesse et la responsabilité des élus de la Métro pour porter ce dossier prioritaire avec célérité et motivation.
De plus, la circulation venant du Vercors augmente aussi régulièrement, la semaine comme le week-end. Le téléphérique du Vercors a été renvoyé aux calendes grecques. Celui qui relie Fontaine à Saint-Martin-le-Vinoux est en cours d’étude par la Métro avec une mise en service annoncée en 2024. Le départ de Fontaine n’apportera aucune amélioration de la circulation sur Sassenage. Nous avons proposé un départ de l’Air Liquide, bien plus avantageux pour Sassenage et aussi pour l’amélioration de la mobilité sur l’agglomération. C’est tellement plus logique. Alors pourquoi le Syndicat mixte des transports s’entête-t-il à ne pas revoir son projet ? Il est encore temps. Sinon pourquoi mettre tant d’argent dans un projet qui ne sert pas les intérêts des contribuables de l’agglomération, des Sassenageois, comme tous les autres. Et pourtant ce n’est qu’ensemble que nous pouvons réussir.

L’espoir de jours meilleurs pour mieux nous retrouver (Janvier 2022)

Par le maire Christian Coigné

Chères Sassenageoises, chers Sassenageois, je tiens tout d’abord à vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui débute. Assurément, j’aurais préféré qu’elle se présente sous de meilleurs auspices, dans un contexte sanitaire stabilisé, dans une ambiance plus sereine, pour renouer avec cette convivialité qui nous est chère, avec ces précieux échanges et moments de partage qui font le ciment du bien vivre ensemble auquel nous sommes tous si attachés, et plus que jamais.
Les années se suivent, et malheureusement se ressemblent. Il y a un an en effet, j’exprimais les mêmes souhaits, et cette envie profonde de laisser derrière nous cette mise entre parenthèses de nos activités et interactions, ces mauvais souvenirs induits par la crise sanitaire…
Alors bien évidemment je regrette que 2022 se profile comme 2021, dans l’incertitude, mais je reste confiant, en notre sens des responsabilités, en l’attention que nous nous portons mutuellement, en notre bon sens…
Et j’ai aussi espoir, en demain, en nous…
Je me dis que la conjonction de nos efforts sera la clé de cette sortie de crise, que nous saurons nous en relever tous ensemble, pour mieux apprécier les jours meilleurs qui arriveront…
En ce sens, j’espère pouvoir vous retrouver au gymnase des Pies le
14 janvier pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Ce serait en effet le signe de cette embellie que nous appelons tant de nos vœux… Peut-être est-ce une façon de conjurer le sort, d’y croire si fort que ce rêve se réaliserait…
Dans tous les cas, bien évidemment, nous ne prendrons aucun risque. Ainsi, si la situation sanitaire se dégrade encore,
la raison aura le dernier mot sur le plaisir de nous retrouver, et nous annulerons. Ce sera la mort dans l’âme, cette année encore, mais ce sera une décision alors responsable.
Excellente année à vous tous, du fond du cœur.

Le Vivre ensemble (Décembre 2021)

Par le maire Christian Coigné

Depuis plusieurs années les taux des impôts communaux n’augmentent pas. C’est une prouesse de la commune et des élus au regard du désengagement de l’État. Les élus de la Majorité sont tous investis et mobilisés pour respecter notre engagement d’augmentation à zéro pendant tout le mandat. La poursuite du désendettement est notre objectif prioritaire. Et dans ces moments de gestion difficiles, la priorité est de rester solidaires.
Un petit rappel de la définition de la solidarité : c’est le sentiment de responsabilité et de dépendance réciproque au sein d’un groupe de personnes qui sont moralement obligées les unes par rapport aux autres. Ainsi, les problèmes rencontrés par l’un ou plusieurs de ses membres concernent l’ensemble du groupe. La solidarité conduit l’humain à se comporter comme s’il était directement confronté aux problèmes des autres, sans quoi, c’est l’avenir du groupe (donc le sien) qui pourrait être compromis. Ainsi, la commune est un groupe réunissant tous les administrés d’un même territoire, chacun dépendant les uns des autres dans les actions collectives, soit directes, soit confiées à la municipalité.
Malheureusement, force est de constater que certains rejettent les règles établies et vivent pour eux dans l’indifférence du sort des autres. C’est tous pour un, et chacun pour soi. Pourtant, solidarité ne veut pas dire charité, ni assistance permanente. La solidarité passe par l’acceptation de l’autre, par l’écoute et par l’échange. Ainsi, rien n’oblige les uns à payer le service particulier des autres, mais seulement à participer équitablement aux charges et services collectifs.
La solidarité, comme d’ailleurs la politique, ont été galvaudées à mauvais escient. La politique n’est rien d’autre que l’action de mettre des moyens en commun pour permettre à des habitants d’une même collectivité de vivre sereinement, en bonne entente et avec la meilleure qualité de vie possible. Peu importe que vos élus soient de droite, de gauche ou du centre, l’important est qu’ils assurent une gestion solidaire dans l’intérêt collectif, et adaptée à la qualité de vie à laquelle les Sassenageois aspirent. Et c’est seulement cet aspect positif qui nous intéresse. C’est ensemble que nous réussirons.

Prêt définitivement toxique… (Novembre 2021)

Par le maire Christian Coigné

Nous venons de recevoir le jugement de la Cour d’appel de Versailles concernant le contentieux opposant la Ville à la banque d’Etat Dexia, devenue la SFIL. Nous avons longuement et maintes fois parlé de ce prêt toxique, en toute transparence.
C’est aujourd’hui la fin d’une longue histoire — onze années — de procès du pot de terre contre le pot de fer. Une procédure longue, faite de revirements, d’espoirs mais aussi de désespoirs.
Après un premier jugement, puis une Cour d’appel qui reconnait la défaillance de conseil du banquier, la Cour de cassation renvoie le jugement en Cour d’appel, laquelle finalement déboute la Ville. Même s’il est communément admis qu’on ne commente pas une décision de justice, il apparait surprenant que la même Cour juge à l’opposé de son premier jugement… C’est encore une fois la démonstration de la force des banques.
Nous sommes allés au bout de ce procès. Nous avons eu le courage de le faire avec le soutien de nombre d’experts financiers, et d’associations. Notre volonté et notre motivation visaient à ce que les banquiers paient leurs tromperies, plutôt que les contribuables. Ils ont même convaincu les politiques de négocier avec les communes pour que l’Etat prenne en charge une partie des indemnités financières de renégociation des prêts.
Mais l’Etat, c’est le contribuable. C’est pourquoi nous n’avons pas souhaité suivre ce chemin. Nous étions, et nous sommes toujours, remontés contre ce type de banquiers puissants face auxquels nous ne pouvons que subir.
Heureusement il y a encore des banques sérieuses sur lesquelles nous pouvons compter, avec toutefois une vigilance rigoureuse. L’expérience veut que « chat échaudé craint l’eau froide ». Nous sommes désappointés et consternés, bien entendu, mais nous ne baissons pas les bras.
L’issue de cette affaire ne grèvera pas notre budget puisque nous avions provisionné les intérêts. Nous ne ferons donc pas appel aux contribuables sassenageois, ne recourant en effet à aucune hausse des impôts, conformément à l’engagement que nous avons pris. Nous poursuivons le désendettement de la commune que nous avons amorcé avec rigueur depuis de nombreuses années. Nous assumons cette défaite et nous tournons donc vers l’avenir, pour nous concentrer sur les projets.
Gardons courage. C’est ensemble que nous réussirons.

Ville et associations, un partenariat gagnant ! (Octobre 2021)

Par le maire Christian Coigné

Maintenir le lien social, coûte que coûte, voilà ce qui nous a tous animés, plus que jamais, depuis le début de la crise sanitaire. Nous nous y sommes effectivement employés sans relâche, avec les élus, pour soutenir les Sassenageoises et les Sassenageois dans leur quotidien, quel que soit leur âge, et les aider à traverser cette période délicate à bien des égards.
Nous avons pu compter sur le tissu associatif pour être un partenaire précieux au service de cette cohésion sociale, mais comme tout un chacun, il a subi le contexte.
Il a même été lourdement pénalisé puisque l’interdiction d’activités au plus fort des contraintes s’est traduit, pour certains de ses acteurs, par la mise en danger de leur équilibre financier.
Soucieux de témoigner notre reconnaissance aux associations, nous avons maintenu le montant de l’enveloppe budgétaire allouée au versement des subventions.
Petits actes du quotidien comme autres mesures plus formelles d’accompagnement ont bien évidemment aussi été maintenus, voire renforcés, pour traduire concrètement cette conviction que nous partageons, élus et services, que la vie associative est un allié de la citoyenneté, de la vie de la cité, du bien vivre ensemble, et qu’en ces temps troublés, il est d’autant plus important de faire corps pour préserver cette relation de proximité et de confiance.
S’il est une autre illustration de l’attention que nous portons à la vie associative, c’est assurément le Pass’sport culture, ce dispositif que nous avons mis en place et maintenons depuis 2011 pour soutenir
la pratique associative des enfants sassenageois jusqu’à dix ans. Nous l’avons d’ailleurs réévalué pour cette rentrée 2021/2022. Cette mesure incitative, qui consiste en une aide financière de 20 euros, présente ainsi un double bénéfice, pour les familles donc, mais également pour les acteurs associatifs locaux, puisqu’elle stimule leur activité, salue leur implication au service de l’éveil individuel et, plus largement, du dynamisme communal.
Le contexte sanitaire impose aujourd’hui encore des mesures contraignantes, mais nous nous attelons tant que faire se peut, à faciliter la vie de celles et ceux qui incarnent cette vitalité, la richesse de l’offre de loisirs et d’activités sur la commune, et finalement ce goût des autres.
Cet engagement au service des autres est précieux, et avec les élus, nous rendons hommage à tous les dirigeants, bénévoles et adhérents pour cet engagement, pour ce temps donné sans compter, ou juste partagé pour mieux se connaitre, vivre ensemble et faire battre le cœur de Sassenage.
MERCI à tous, sincèrement, et soyez assurés de notre soutien sans limite.

Toujours un moral d’acier… (Septembre 2021)

Par le maire Christian Coigné

En septembre, la vie recommence après le calme d’un repos bien mérité cette année, mais toujours avec la menace du virus. C’est la reprise des activités, de l’école, du boulot, et du quotidien qui revient, inexorable, avec ses soucis et ses besoins.
Mais il n’y a pas de vrai bonheur sans quelques soucis, et il n’y a pas d’activité sans besoins.
Le problème est que la gestion des communes est de plus en plus complexe. Nous avions prévu depuis quelques années que l’avenir ne laisserait pas de place à l’amateurisme. Il nous a fallu anticiper, prévoir et gérer au quotidien, au gré des nouvelles lois et des nombreux textes réglementaires « pondus » par des Parisiens qui imposent des actions, mais qui, dans le même temps, brident toute initiative locale.
Les projets des collectivités subissent toujours plus lourdement contraintes et autres blocages administratifs. Le transfert des compétences aux intercommunalités, la Métro en ce qui nous concerne, a freiné l’évolution des communes. Et même si la mise en commun des moyens doit générer à terme une efficacité accrue à des prix maitrisés, force est malheureusement de constater que ce n’est toujours pas le cas. La méthode imposée n’a pas permis la rentabilité attendue, ni un service adapté aux besoins…
Il faudra du temps pour que l’organisation soit efficace. Ce n’est pas une plainte, mais bien un constat du quotidien partagé avec les nombreux Sassenageois que je rencontre. Toutefois nous devons rester motivés et solidaires, plus que jamais. A l’époque des économies d’énergie, en ce qui nous concerne, il nous faut en déployer dix fois plus pour parvenir au même résultat qu’auparavant, pour faire face à de trop nombreuses et nouvelles procédures administratives pesantes.
Le désengagement financier de l’Etat pour les collectivités, sans précédent, se poursuit inexorablement, avec ses contradictions. L’Etat et la Métro, de concert, nous obligent à construire, mais dans le même temps nous bloquent tous les permis de construire pour cause de risques naturels. L’Etat nous ponctionne même quelque deux cents mille euros par an pour manque de logements sociaux.
Le service de la collecte des ordures ménagères se réduit d’année en année avec, en parallèle, une augmentation de la taxe d’enlèvement.
En théorie, la décentralisation devrait rapprocher la décision des populations, mais en pratique, c’est l’inverse que les lois imposent, avec des intercommunalités souveraines, des Régions démesurées, et des services locaux de l’Etat réduits. Aujourd’hui, nous demandons seulement que l’Etat et la Métro nous fassent confiance.
À notre niveau d’élus communaux, nous demandons à prendre notre part dans cette crise financière nationale. Nous devons pouvoir décider en fonction de notre environnement communal. L’Etat décentralise de plus en plus, depuis des années maintenant, sans donner les moyens aux élus locaux de gérer et de décider en accord avec leurs populations. L’Etat décentralise sur le papier, tout en resserrant à son niveau le pouvoir, la décision et les moyens d’action.
Mais confiance, force, courage et sagesse restent notre devise. Nous vous souhaitons à tous une bonne rentrée.

Cultiver l’intérêt pour « la chose publique » (été 2021)

Par le maire Christian Coigné

Pas de sursaut entre les deux tours, voire même une abstention record… Les élections départementales et régionales n’ont malheureusement pas eu raison de cette tendance, observée depuis quelque temps, d’un recul de participation.
Si le contexte sanitaire est certainement un paramètre supplémentaire à cette défection des électeurs, il ne peut bien évidemment pas en être la seule explication. L’heure est critique, la crise est plus profonde…
Les appels au vote lancés par les candidats n’ont pas été entendus. Dans les bureaux de vote, parmi les électeurs n’ayant pas boudé les urnes, nombreux étaient désorientés devant le choix des bulletins, évoquant tour à tour de ne pas cerner exactement les compétences du Département ou de la Région, d’être venus par devoir mais sans conviction, de ne pas/plus croire en la politique et en ceux qui l’incarnent, ou encore de ne pas connaitre ni les candidats ni leur programme, que la « Région et le Département, c’est loin »…
On a aussi beaucoup entendu que voter ne sert à rien, que « c’est blanc bonnet et bonnet blanc », comme l’expression d’une perte de confiance, d’une résignation, et d’une utilité promise qui ne le serait finalement pas…
Pourtant, voter est un acte citoyen fort. Se tenir au courant, même de loin, de ce qui se passe dans sa commune et de ce que les différentes collectivités apportent concrètement au quotidien de chacun est important, y compris sur le terrain de la culture personnelle…
La politique est noble. Sa racine grecque, polis, signifie « cité », et la cité, c’est chacun de nous. C’est nous tous.
À Sassenage, intéresser les habitants à la « chose publique » est une volonté qui ne date pas d’hier : nous avons mis en place les premiers dispositifs de démocratie participative en 2008, et nous nous attachons à les faire évoluer pour justement dynamiser cette participation, mais aussi pour rapprocher les élus et les habitants, pour faire de la pédagogie sur les rouages et autres cadres régissant l’action publique, pour mieux se connaitre et se comprendre, pour s’enrichir de nos expériences et expertises, au service de Sassenage et des Sassenageois.
Plus que jamais, à Sassenage, nous croyons aux vertus d’une telle approche, et espérons que l’engagement des habitants à cette échelle, dans le processus local de décision et de gouvernance, peut aussi être, in fine, le levier d’un regain d’intérêt à l’heure de cette crise démocratique que nous ne pouvons que déplorer, mais pour laquelle, finalement, chacun a véritablement le pouvoir d’inverser la tendance. C’est seulement ensemble que nous réussirons.

Élu pour l’intérêt général (Juin 2021)

Par le maire Christian Coigné

Le 27 avril, le tribunal m’a condamné, en première instance, à l’inéligibilité pour deux ans. J’ai fait appel de cette décision que je ne comprends pas au regard de l’aide solidaire apportée en vingt ans de mandat de Maire à plus de 120 familles sassenageoises ou ayant des parents sassenageois, toutes en cours de séparation familiale avec des enfants, dans une situation identique à celle de ma fille. D’autant qu’elle n’a bénéficié d’aucun privilège. En séparation familiale avec deux enfants en bas âge, elle n’est passée devant personne, n’a pris la place d’aucun Sassenageois. Elle a payé régulièrement son loyer au même niveau que les autres locataires. D’autant que la décision ne concerne pas l’attribution du logement, laquelle a été classée sans suite car conforme à la loi, mais uniquement le fait d’avoir signé le renouvellement du bail, décidé par le CCAS le 28 décembre 2016, pour être effectif au premier janvier.
Je n’ai pas souhaité solliciter un nouveau mandat de Conseiller Départemental.
Et pourtant, j’étais légitime car l’appel de ma condamnation la rend provisoire, et suspensive jusqu’au jugement final.
Le mandat de Conseiller Départemental est une charge, certes passionnante par le développement et le suivi de projets concrets, mais lourde et captivante, prenante, car il faut beaucoup d’énergie et d’engagement personnel pour répondre aux besoins des populations et des collectivités de notre Département, lequel accompagne les familles de la naissance à la fin de vie, et les collectivités dans leur développement.
L’âge me rattrapant, et l’évolution des modes de vie se précipitant, il est temps de laisser la place à la jeunesse et à la vigueur. Je me suis engagé à fond et véritablement passionné dans mes délégations, lesquelles m’ont permis de participer à nombre de structures d’aménagement du territoire et du logement, dépendant directement ou indirectement du Département. Ce mandat au Département m’a permis de connaître toutes les actions qui répondent aux besoins de notre population de Sassenage. Ma plus grande satisfaction est d’avoir relancé les PAEN (Protection des Espaces Agricoles et Naturels), et d’avoir convaincu nombre d’élus et agriculteurs de l’intérêt évident pour la profession agricole, et aussi pour notre environnement.
Enfin, j’ai eu beaucoup de plaisir à assumer la présidence du Conseil de surveillance du Centre hospitalier Alpes-Isère de Saint-Égrève, pour lequel j’ai œuvré pour la défense des professions de la santé mentale, professions difficiles et lourdes de responsabilités.
Bref, je vais me recentrer avec bonheur sur ma famille et sur l’action de la Ville de Sassenage, en mettant toute mon expérience au service des populations qui sont, là aussi, en attente croissante d’accompagnement. Avec tout mon dévouement.

L’impérieuse sécurité des piétons (Mai 2021)

Par le maire Christian Coigné

L’accident mortel d’un collégien sassenageois a fait réagir les populations sur la sécurisation des enfants piétons, et c’est bien normal. Cet accident est intolérable, insupportable et impardonnable : intolérable au regard des conditions dramatiques, insupportable pour les parents, la famille, les amis, et impardonnable pour ces chauffards qui ont en main cette arme diabolique qu’est la voiture.
Nombreux sont ceux qui sont persuadés que la mairie/le maire a les moyens d’éviter de tels drames. Bien évidemment, on doit tout faire pour empêcher pareil accident. Depuis que je suis élu, j’entends cette phrase dans chaque quartier, dans chaque rue de Sassenage : « Un jour, monsieur le Maire, il y aura un accident ».
Mais personne ne peut prévoir l’accident qui reste conditionné à une multitude de facteurs et coïncidences. Or pour le prévenir, nous avons tous notre part de responsabilité. En disant cela, je ne cherche nullement à me défausser, ni moi, ni les services de la Ville. J’ai toujours assumé mes responsabilités, comme je continue à les assumer. Je ne souhaite qu’expliquer la situation le plus objectivement possible. Mais je sais que dans l’esprit des gens, le maire peut tout. Il est vrai que le maire a la responsabilité de protection des biens et des personnes de sa commune,
selon les moyens dont il dispose. Le maire a le pouvoir de police. Mais le maire ne peut
pas mettre un policier derrière chaque automobiliste. D’ailleurs les textes et lois vont à l’inverse, et donnent de moins en moins de moyens de décision aux Maires ; lesquels, insidieusement, deviennent seulement les interlocuteurs entre les populations et les différents services de l’intercommunalité, du Département, de la Région et de l’État, mais sans aucun pouvoir de décision.
Et pourtant, pour la population, le maire est le pouvoir, parce que le maire est le seul à être sur le terrain et à faire face à la réalité.
Je rappelle que la commune n’est plus compétente en matière de voiries et trottoirs depuis 2016. En conséquence, la Ville ne peut plus agir directement, de par la loi. Toutefois, et même si c’est malheureusement trop tard pour Thomas, nous avons persuadé la Métro d’agir plus rapidement que prévu pour retracer et mieux signaler les passages protégés qui sont sans protection de feux. Et nous continuons à travailler avec la Métro pour apaiser et sécuriser nos voiries de façon pérenne. Il faut revoir le tracé des bus qui est accidentogène. La voie urbaine des Iles est aussi un moyen de réduire fortement le trafic automobile qui traverse Sassenage sur les avenues de Valence et de Romans. Des dispositifs de surélévation doivent permettre une meilleure visibilité des passages protégés.
Bref, des aménagements sont encore possibles. Ils nous paraissent plus que nécessaires. A nous tous de motiver la Métro. C’est ensemble que nous réussirons.

Priorités culturelles (Avril 2021)

Par le maire Christian Coigné

L’accès à la médiathèque est totalement gratuit pour l’usager, en écho à notre ambition politique de rendre la culture accessible à tous. Les abonnements aux périodiques ont cependant un coût pour
la Ville, donc pour le contribuable sassenageois, et l’équipe municipale est seule responsable de la dépense publique.
Par ailleurs, le monde évolue. En effet, un flux croissant d’informations passe maintenant par des médias grand public. Un accès facilité donc, mais qui n’est pas sans causer des difficultés financières aux acteurs traditionnels de l’édition, lesquels s’éteignent malheureusement à petit feu. Un impact d’autant plus marqué pour les périodiques traitant d’actualité, qui ont une durée de vie très limitée.
D’autre part, les bibliothécaires se doivent une certaine pluralité d’acquisition, dictée par leur professionnalisme, bien entendu, mais également par le budget alloué.
Fort de ces différents paramètres, il nous parait beaucoup plus juste et équitable de nous consacrer aux périodiques traitant de sujets qui font référence, et qui donc sont intemporels. C’est bien le rôle d’une médiathèque de posséder une bibliothèque pluridisciplinaire permettant à l’usager de pouvoir trouver le livre ou l’article auquel il peut se référer quand il en a le besoin. En conséquence, nous estimons que le périodique d’actualité, obsolète dès le lendemain de sa parution, n’a pas sa place en médiathèque.
La culture a une place importante à Sassenage, et contrairement à beaucoup d’autres communes, malgré la crise financière et le désengagement de l’État, nous avons maintenu notre budget culturel à la médiathèque, au conservatoire et au Théâtre en Rond. Nous avons également maintenu les subventions à nos associations culturelles et sportives. Plus spécifiquement, la médiathèque a bénéficié ces dernières années d’investissements conséquents pour améliorer le confort des usagers et des professionnels, et en faire un espace privilégié de lien social. Nous l’avons par ailleurs rendue gratuite à tous les Sassenageois en septembre dernier. La Ville participe également au financement de la numothèque, disponible à tous les adhérents de la médiathèque, et qui, par la force de la mutualisation, permet la mise à disposition de nombreux périodiques et autres ouvrages. La médiathèque doit contribuer à la réduction de la fracture sociale, et c’est pour cette raison que nous avons fait le choix d’investir massivement : achat de liseuses mises gracieusement à la disposition des usagers, création d’une salle informatique au sein même de la médiathèque (travaux prévus cette année) permettant des formations sur le numérique et des consultations en ligne…
Les élus sont garants de l’argent du contribuable, et donc responsables de sa gestion. C’est pourquoi nous avons fait de l’optimisation des services au public sassenageois notre priorité.

Les moustiques, le retour… (Mars 2021)

Par le maire Christian Coigné

Après un hiver doux, le retour du printemps induit celui des moustiques. Il faut se préparer dès maintenant à éviter la prolifération de ces nuisibles qui, il faut l’avouer, nous gâchent la vie, et surtout les soirées d’été en extérieur, sans vent.
Ainsi, il faut assécher notre environnement, car ces insectes ravageurs adorent l’eau stagnante dans laquelle ils pondent leurs nombreux œufs. C’est pourquoi quelques précautions d’usage suffisent à réduire leur nombre. Éviter l’eau stagnante dans les soucoupes des pots de fleurs en mettant du sable : ainsi, les plantes restent humides, et les moustiques ne pondent pas dans le sable. Éviter toute forme d’eau stagnante : tous
les contenants de récupération d’eau de
pluie doivent être hermétiquement fermés. Nettoyer tous les regards afin qu’il n’y ait plus de feuilles qui bloquent l’évacuation de l’eau. Arroser les pelouses, fleurs et jardins le matin. En effet, l’apport d’eau le soir attire les moustiques. Et puis l’arrosage du matin est bien meilleur avec une terre refroidie pendant la nuit, et qui absorbe mieux l’eau. Bien entendu nous pouvons ajouter aussi les
pièges à moustiques que l’on trouve dans
le commerce. Tout moustique tué freine la prolifération.
D’après les spécialistes, nous n’arriverons
pas à éradiquer les moustiques, mais en appliquant tous les règles de bases et je dis bien tout le monde, nous pourrons réduire leur prolifération. D’ailleurs j’ai pris un arrêté qui interdit tout stockage d’eau stagnante sur la commune. Tout contrevenant sera verbalisé. Depuis trois ans maintenant, nous missionnons l’EID, spécialiste de la démoustication, financée à moitié par la Ville et par le Conseil départemental.
C’est pourquoi, si vous subissez une prolifération de moustiques, si vous avez le moindre doute sur la conservation d’eau stagnante, n’hésitez pas à appeler l’EID au
04 79 54 21 58. Vous trouverez aussi ce numéro dans tous les Sassenage en pages, dans la rubrique « Contacts d’urgence ».
Un technicien assermenté viendra sur place faire un constat, mais aussi sur le quartier avec, à la clé, conseils judicieux et verbalisations pour les contrevenants récalcitrants.
Contre les moustiques, agissons tous : c’est ensemble que nous réussirons.

La confiance (Février 2021)

Par le maire Christian Coigné

Je reprendrai les termes du sage Lao Tseu, qui écrivait bien avant notre ère : « Trois principes mettent en péril les fondements de la société : les guerres, la famine et la confiance en nos gouvernants. Les guerres peuvent être justifiées quand les principes de notre liberté sont atteints, mais la guerre a une fin avec
des conséquences toujours désastreuses. Toutefois, l’humain sait faire face. La famine rend vulnérable, mais là encore, l’humain sait s’adapter quand cela reste provisoire.
En revanche, quand les populations n’ont plus confiance en leurs gouvernants, c’est le chaos, et toujours l’amorce du déclin d’une civilisation ».
Aujourd’hui, notre pays cumule les trois principes de Lao Tseu. Nous sommes en guerre puisque notre pays est sous vigilance attentats maximum, et sans aucune vision sur la fin, de même que pour l’attaque du virus. La misère s’amplifie, avec un nombre croissant de sans-abri et une augmentation galopante de la pauvreté. Quant à la confiance en nos élus, on ressent de plus en plus un décalage entre le microcosme parisien et la vie réelle des territoires, au plus près des réalités quotidiennes. Nous sommes revenus à un pays à gestion centralisée. Pour exemple, il faut faire la chasse aux personnes fichées S, mais les élus des territoires n’ont pas accès à ce fichier.
Au début de la pandémie, le masque ne servait pas à se protéger du virus, puis celui en tissu a été le bienvenu, et maintenant il ne sert à rien… Seul le masque chirurgical est efficace. Il fallait tester les populations en masse, et maintenant cette action aurait été plutôt négative. Il y a peu, il fallait motiver la population pour se faire vacciner, mais finalement il n’y a pas assez de vaccins. Et j’en passe.
Par-dessus tout, l’incertitude sur l’avenir réduit fortement notre faculté d’adaptation. Les messages contradictoires de nos dirigeants ont détruit totalement notre confiance.
Le problème est que le manque de confiance envers nos dirigeants parisiens englobe aussi les élus des territoires. Pourtant ces derniers se battent au quotidien pour le « mieux-vivre, le bien-être et le vivre ensemble » de leurs populations. Alors je vous le dis : évitons les amalgames, et sachons reconnaitre ceux qui vivent le quotidien et qui agissent, et ceux qui existent seulement dans la communication.
À Sassenage, restons motivés. C’est ensemble que nous réussirons.

Vaccination ou résignation (Janvier 2021)

Par le maire Christian Coigné

Bonne et heureuse année aux Sassenageoises et Sassenageois, en souhaitant au plus fort de moi que 2021 soit une bien meilleure année. Retrouver la convivialité des échanges, pouvoir recevoir la famille et les amis en toute sérénité, travailler, sortir, fréquenter les restaurants, le théâtre, les commerces, les salles et terrains de sport, c’est le vœu de tous.
Je souhaite que l’année 2020 ne soit qu’un mauvais souvenir. Mais il nous faut rester vigilants. Seule la vaccination nous sauvera, comme elle a déjà sauvé le monde bien d’autres fois.
Entre vaccination et résignation, il nous faut choisir. Pour ma part je suis volontaire pour me faire vacciner contre la Covid-19 dès que ce sera possible. Je fais confiance aux spécialistes de la santé. Ceux qui choisiront la résignation ne feront que permettre au virus de progresser, et deux confinements sont suffisants. Il y eu trop de décès, et trop des malades qui ont du mal à retrouver leur vigueur. Personne, ni surtout l’emploi et l’économie, ne supportera un troisième, voire un quatrième et encore un cinquième confinement. A bien réfléchir, la vaccination est le seul remède actuel pour nous sortir de cette situation. Alors acceptons la vaccination pour refuser la résignation.
Cette nouvelle année doit être celle d’une relance dynamique de l’économie et de l’emploi.
Nous n’organiserons pas, à regret, la traditionnelle cérémonie des vœux. Toutefois, il me tient à cœur de perpétuer ce temps auquel nous sommes tous attachés. Je présenterai donc mes vœux à la population en vidéo, accessible mi-janvier sur le site internet et sur la page facebook de la ville, pour que nous soyons malgré tout ENSEMBLE, autrement.
La période actuelle est difficile à vivre pour tout le monde. Alors il nous faut garder la tête haute et avancer coûte que coûte. A cœur vaillant, rien d’impossible. Cette expérience nous a confirmé que la solidarité n’est pas un vain mot à Sassenage. C’est ensemble que nous avons œuvré, c’est ensemble que nous réussirons. Alors, bonne année à toutes et à tous, et avec une bonne santé ! Que cette nouvelle année vous apporte toutes les petites choses qui font que la vie est belle et qu’elle vaut la peine d’être vécue. Bas les masques au plus tôt, et vivons…

Toutes et tous en confinement (Décembre 2020)

Par le maire Christian Coigné

Rendu nécessaire par la circulation très active du virus, ce deuxième confinement est globalement plus difficile à vivre.
Même si, par rapport à celui du printemps, il parait moins contraignant, la difficulté réside dans le fait que les restrictions posées manquent de lisibilité, voire de cohérence, pour être pleinement intégrées. Sentiment d’injustice, morosité, refus des consignes…, cette seconde vague a fait naître un profond malaise atteignant significativement le moral des Français.
Alors oui, trouver le juste équilibre entre maintenir l’activité économique et assurer la sécurité sanitaire de tous est un exercice complexe. Mais c’est un objectif impérieux. Et ce qui l’est aussi, c’est de préserver l’emploi. S’il s’agit bien sûr de tout mettre en œuvre pour juguler la pandémie, l’incertitude qui s’installe et le manque de perspectives n’arrangent rien, d’autant que la crise sanitaire est aujourd’hui aussi synonyme d’urgence sociale.
J’ai d’ailleurs une pensée émue pour tous les commerçants et acteurs économiques dont l’activité est considérée comme non-essentielle, et pour tous les salariés « sur le carreau », ceux-là mêmes qui nous sont précieux puisqu’ils incarnent la vitalité de nos communes.
Il est impératif que chacun applique scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque. A cet égard justement, il ne suffit pas de le porter, mais bien de veiller à le changer régulièrement pour ne pas être vecteur de contamination.
C’est par le cumul de ces efforts du quotidien que nous ferons ensemble la preuve de notre sens des responsabilités et de notre capacité à contribuer activement à cette lutte, et donc à ce retour à cette vie sociale plus riche à laquelle nous aspirons. C’est essentiel.
Consommer local, c’est consommer solidaire. J’espère que l’allégement du confinement permettra justement à chacun de privilégier la proximité dans ses achats du quotidien. Nos acteurs économiques ont tout mis en œuvre pour se conformer aux contraintes gouvernementales, et assurer un accueil sécurisé à leur clientèle. Que leurs efforts soient récompensés. Que nous soyons tous au rendez-vous pour saluer la qualité de leur service et pour les soutenir, car à n’en pas douter, les diverses aides prévues, si elles sont bienvenues, ne suffiront pas.
N’oublions pas non plus nos associations, qui souffrent aussi cruellement de l’arrêt brutal de leur activité. Bien que nous ayons maintenu les subventions, et bien que celles qui ont des salariés puissent être aidées par le Département, c’est leur rôle social qui est profondément mis à mal par la crise.
Au niveau communal, nous veillons à préserver la santé de tous, et notamment à accompagner les plus fragiles et les plus isolés. Elus et Personnels de la Ville s’y emploient quotidiennement à mes côtés, et il s’agit non seulement de recenser leurs besoins et attentes, mais aussi d’être à l’écoute de leur moral.
Bref, que ces temps troublés que nous traversons nous invitent à être toujours plus bienveillants, rigoureux et respectueux, des consignes comme d’autrui.
C’est ainsi seulement, et ensemble, que nous réussirons.

L’intelligence collective au service de tous (Novembre 2020)

Par le maire Christian Coigné

L’équipe d’élus que je conduis, en partie renouvelée, partage un attachement fort à la continuité républicaine et à l’application stricte des engagements que nous avons pris devant les Sassenageois pendant la campagne électorale.
Ainsi, comme nous l’avons toujours pratiqué à Sassenage, la proximité et l’écoute des habitants sont au cœur de notre méthode de travail. Les élus du groupe majoritaire, et plus particulièrement les adjoints qui me représentent directement par délégation, ont cette précieuse mission : écouter, recenser, échanger, pour ensuite partager et décider ensemble.
Être élu, c’est aussi et surtout avoir des idées et des projets, faire des choix, et in fine prendre des décisions au service du seul intérêt général.
Ce n’est pas toujours simple. Mais quel que soit l’arbitrage final, nous nous devons de l’argumenter systématiquement pour lui donner du sens et permettre à chacun de mieux appréhender l’action publique.
En faisant le choix de notre équipe, les électeurs ont exprimé leur confiance en notre programme. Largement diffusée, notre profession de foi constitue d’ailleurs l’unique feuille de route qui va nous guider sur les six prochaines années.
Toutes nos décisions et actions concourent à atteindre ces objectifs que nous nous sommes engagés à tenir. Il en va ainsi du courrier que j’ai adressé au président de Grenoble-Alpes Métropole dès son élection pour réaffirmer la position que nous, groupe majoritaire, défendons avec force sur trois dossiers majeurs pour Sassenage : tout d’abord, l’arrêt du projet « Portes du Vercors » pour orienter le foncier disponible vers des pratiques écoresponsables, notamment du maraîchage urbain. Autre dossier : le déplacement du projet de transport par câble au nord du territoire communal. Le tracé envisagé, à la limite de Fontaine et Sassenage, n’est en effet pas acceptable puisqu’il n’apporte aucune réponse à l’impérieuse nécessité de délester le trafic sur la commune. Enfin, et dans le même esprit, nous continuons à défendre avec conviction et arguments l’indispensable création de la voie urbaine des Iles.
Les nouveaux élus qui ont intégré l’équipe municipale sont porteurs d’idées nouvelles précieuses dans nos réflexions, par exemple en matière d’organisation et de modernisation des services pour améliorer l’accueil des usagers, gagner en efficience, répondre toujours mieux aux attentes et besoins de la population…
Elus et agents de la Ville sont pleinement investis au service du public. C’est une priorité partagée par tous. En ce sens, nous intensifions le travail en commun, croisons nos approches technique et politique, et misons sur la richesse de nos différences et sensibilités pour servir nos réussites collectives.
Enfin, les séances du conseil municipal sont l’enceinte légale des débats. Alors débattons et avançons pour améliorer la qualité de vie des Sassenageois, lesquels le méritent bien, surtout en ces moments difficiles de crise sanitaire.

C’est la rentrée (Octobre 2020)

Par le maire Christian Coigné

Après un printemps dense en gestion quotidienne et continuelle (élections, confinement…), je suis heureux de vous retrouver. Sassenage a été relativement épargnée par le virus, mais restons prudents et vigilants.
La rentrée reste chargée pour répondre aux attentes de chacun, bien légitimes mais chronophages en mobilisation des élus et des services de la Ville.
Nous venons de recevoir le rapport final du contrôle de la Chambre Régionale des Comptes, effectué au premier semestre 2019 sur la gestion communale de 2013 à 1018. Ce rapport fera l’objet d’un dossier détaillé dans le numéro de novembre de Sassenage en pages. Toutefois, c’est un audit administratif qui permet de rectifier certaines actions au regard des textes et lois, toujours plus nombreux et complexes en matière de gestion publique.
Un point positif : pas d’irrégularité constatées, seulement des recommandations que nous allons suivre, même si certaines ont déjà été engagées depuis 2019. La CRC relève une gestion exemplaire du Partenariat Public Privé (PPP) concernant l’éclairage public, avec des résultats bien meilleurs que ceux envisagés. Un point également relevé sur les marges de manœuvre financières faibles du fait d’un taux élevé des taxes communales. Toutefois au regard des équipements publics, la Ville n’a pas de besoin en investissements nouveaux, donc pas d’emprunt ni d’augmentation des taux en prévision. Je rappelle quand même que l’audit a été effectué avant la baisse des taux que nous avons engagée en 2019. Actuellement, nous sommes en-dessous des taux des communes de l’agglomération, en comparaison à la population et aux équipements publics.
Les autres points concernent la gestion administrative des employés, qui sont bien considérés dans notre commune. Ce que nous, élus, estimons normal eu égard à la fonction de service au public, lequel est largement reconnu sur Sassenage.

Pour la liberté d'expression artistique à Sassenage (Juillet - Août 2022)

S’unir pour Sassenage

Dans le cadre du Street Art Fest Grenoble Alpes, l’artiste vénézuélien Koz Dos devait réaliser une fresque au Gymnase des Pies. Nous avons appris avec surprise l’annulation de la participation de Sassenage.
La ville aurait demandé à l’artiste (DL du 20 mai) de «changer la couleur de peau d’un des deux personnages pour qu’il n’y ait pas côte à côte deux personnes à la peau trop foncée» argumentant que les «2 personnages ne représentaient pas la mixité», et avec la volonté prétendue de mieux mettre en avant la laïcité.
L’artiste a refusé de voir son œuvre dénaturée et censurée de la sorte.
Le Street Art est une offre culturelle accessible à tous. À travers son œuvre, Koz Dos porte un message sur « la confrontation entre l’homme et l’animal dans la lutte pour la survie, ainsi qu’un certain niveau d’harmonie et de coexistence entre eux ».
En quoi les 2 personnages, issus de l’imaginaire de Koz Dos, ne représenteraient-ils pas la mixité à Sassenage ? Qu’y a-t-il derrière l’expression « couleur de peau trop foncée » et quel est le lien avec la laïcité ?
Notre groupe condamne cet état d’esprit et exhorte les Sassenageois·es à manifester leur solidarité avec l’artiste Koz Dos, dont l’œuvre, finalement accueillie à Pont de Claix, a été inaugurée le 24 juin, au centre social Joliot Curie.
Nous souhaitons nous désolidariser de cette décision d’annulation, qui s’apparente à un manque de respect pour l’artiste.

www.sunirpoursassenage.fr

Halte à la souffrance des agents communaux (Mai - Juin 2022)
S’unir pour Sassenage

Lors du dernier conseil municipal, nous avons tous assisté au déchaînement de violence d’une partie du groupe majoritaire envers l’un de leurs conseillers, le comparant entre autres à « un organe défectueux » dont il faut pratiquer l’ablation.
Si en tant qu’élus à Sassenage, nous sommes malheureusement préparés à ce genre de situation de violence, ce n’est pas le cas pour les agents de la commune. Et pourtant, c’est bien le même climat délétère qui opère à l’intérieur des services de notre mairie. En 2020, déjà, la Cour Régionale des Comptes alertait sur l’importance de l’absentéisme au sein des services de la ville. Et la situation s’est terriblement aggravée en 2 ans.
Aujourd’hui, nous avons connaissance de faits incontestables de souffrance d’un grand nombre d’agents, soumis à une trop forte pression, à de la malveillance : arrêts maladie, longue maladie et départs, sont nombreux et témoignent du mal être.
Aujourd’hui, nous ne pouvons plus nous taire, ni rester sans réagir.
Aussi, nous exigeons la tenue immédiate d’un audit indépendant, afin d’évaluer ces situations de souffrance et mettre en place de réelles actions visant une amélioration des conditions de travail de nos agents communaux, auxquels les Sassenageois doivent tant.
Nous serons extrêmement vigilants à ce que notre prise de position publique ici, n’entraîne aucune retombée ou conséquence néfaste pour les agents de notre commune.

www.sunirpoursassenage.fr

Quelles mobilités voulons-nous ? (Avril 2022)
S’unir pour Sassenage

Voiture, tram, métrocâble, bus, vélo, marche… quel avenir pour les mobilités dans notre commune ? Les évènements tragiques en Ukraine ont fait grimper le prix du baril de pétrole et par conséquent de l’essence et du gazole à des niveaux jamais atteints jusque-là, ramenant cette question au premier plan.
Nous devons encourager de manière significative les transports en commun et les mobilités douces qui sont en retard dans notre commune. Dans le PDU (plan de déplacement urbain) 2030, il est question que le tram soit déployé à Sassenage entre la Poya et les Engenières. Ce sujet doit être prioritaire. En revanche, le projet de métrocâble dans son tracé actuel n’est pas pertinent. Il doit être modifié ou abandonné.
La question, régulièrement évoquée, de la voie de contournement ne se pose pas aujourd’hui. Son éventuelle utilité devra être étudiée après la fin des travaux de l’A480, dont on attend qu’ils réduisent significativement le transit par Sassenage en provenance du nord.
Le baromètre des villes cyclables fait ressortir le manque d’infrastructures et de sécurité pour les vélos dans notre commune. Nous demandons que des actions fortes soient engagées, en particulier pour la sécurité des vélos et piétons.
Nous saisissons cette tribune pour exprimer notre solidarité avec le peuple Ukrainien et encourageons toute forme de soutien pour venir en aide aux réfugiés.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

Désorientation budgétaire (Mars 2022)
S’unir pour Sassenage

Lors du dernier conseil municipal s’est tenu le débat d’orientation budgétaire. Le rapport support au débat étant assez vague et sans équilibre budgétaire, la plupart des investissements étant annoncés sans réel chiffrage, il a été difficile de dégager des axes forts.

Nous avons toutefois relevé :
• la forte fiscalité à laquelle sont soumis les Sassenageois et, paradoxalement, la faible capacité d’investissement de la commune depuis des années et tant que l’emprunt Dexia restera toxique (jusqu’en 2032).
• peu de propositions concrètes pour la transition écologique.

Nous avons proposé d’encourager la rénovation thermique, de diminuer l’éclairage nocturne, d’afficher un plan d’action chiffré du Plan Climat Air Énergie Métropolitain.
La commune continue de payer une forte amende pour sa carence en logements sociaux (181 000 €/an) : nous réaffirmons l’urgence d’une vraie politique de logements sociaux pour sortir de cette situation.
Face à l’aggravation de la précarité chez nombre de nos concitoyens, et malgré l’annonce d’une prévision d’augmentation (non chiffrée) de la subvention au CCAS, la majorité affirme que cette mesure est inutile, car l’aide sociale aux plus démunis relève aussi d’autres acteurs sociaux tels que le Département. Nous réaffirmons qu’il est nécessaire de donner plus de moyens au CCAS pour qu’il puisse accomplir et développer ses missions de proximité.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

Des capteurs de CO2 pour les groupes scolaires de Sassenage (Février 2022)
S’unir pour Sassenage

Dans la lutte contre la propagation du COVID-19, il est avéré que l’aération des classes est primordiale. Afin d’améliorer ce geste barrière essentiel, chaque commune peut équiper ses écoles de capteurs de CO2, dont le coût est en grande partie couvert par une subvention d’État.
Ces capteurs présentent aussi un intérêt au-delà du COVID. En effet, les enfants, population vulnérable dont le système respiratoire est en développement, sont particulièrement sensibles à la qualité de l’air intérieur.
La concentration de CO2 dans les espaces confinés a des conséquences sur les capacités d’apprentissage des enfants. Son augmentation est le témoin des fortes concentrations d’autres polluants de l’air, ayant des effets plus graves tels que fatigue, maux de tête, troubles olfactifs, irritation, toux…
Le capteur de CO2 permet d’avoir une mesure objective de cette concentration. En outre, cet outil devient pédagogique en sensibilisant les enfants et les enseignants à l’intérêt du renouvellement régulier de l’air, particulièrement dans le contexte actuel où le risque de contamination par le SARS-CoV-2 est renforcé sans une aération régulière et une ventilation performante.
La possibilité de demander la subvention spécifique est prolongée jusqu’au 30 avril.
Aussi, nous demandons que chaque groupe scolaire sassenageois soit équipé de capteurs de CO2.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

Les déchets sachant cesser ! (Janvier 2022)
S’unir pour Sassenage

Les élus de S’unir pour Sassenage vous présentent leurs vœux sincères de bonheur et prospérité pour 2022. Dans les résolutions de début d’année, nous vous souhaitons de pouvoir mettre en place des actions concrètes, bonnes pour la planète et votre budget. Par exemple la réduction et valorisation des déchets. En moyenne un habitant de Sassenage produit 465 kg/an (moyenne nationale 580 selon l’ADEME en 2020).
Trier mieux, c’est possible à la source :
• Avec la déchetterie nouvelle génération qui propose une recyclerie
• Avec la collecte des déchets alimentaires ou l’encouragement au compostage
• Avec les bacs « je trie » recueil du papier, plastique et métal
• Avec les bacs spécifiques pour le verre
• En déposant dans les magasins de plus de 400m2 de petits équipements usagés
Consommer autrement, c’est possible en :
• Utilisant les circuits courts
• Évaluant ses besoins, avoir moins mais de meilleure qualité
• Faisant ou réparant soi même ou aller dans un « Repair café »
• Pensant à la seconde main
• Allant vers une démarche « 0 déchet », aidé par des associations ou sur des sites spécialisés dans cette thématique
Au final, sous forme de défi, par philosophie, habitude ou éducation, nous pouvons tous réduire notre impact environnemental par la valorisation plutôt que la destruction des déchets. C’est gagnant pour la planète (économie des ressources) et gagnant pour le budget de chaque famille.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

L’heure des comptes a sonné (Décembre 2021)
S’unir pour Sassenage

Sassenage vient de perdre définitivement son procès face à la banque DEXIA et se voit contrainte de payer intégralement les intérêts du prêt toxique contracté en 2007. À cette époque, une renégociation des prêts en cours a abouti à un nouveau prêt de 4,5 millions d’euros, prêt devenu « toxique » car au taux d’intérêt non fixe, indexé sur la parité entre l’euro et le franc suisse.
L’euro étant passé sous la barre de 1,4 CHF en 2010, le taux d’intérêt a grimpé jusqu’à 15% certaines années. Le surcoût actuel (2010–2021) de ce prêt, dû à sa toxicité, avoisine les 3,6 millions d’euros.
Comment M Coigné peut écrire dans le dernier SEP que « le prêt toxique ne grèvera pas notre budget puisque nous avons provisionné les intérêts » ? Ce prêt a déjà grevé lourdement notre budget puisque nous payons des intérêts exorbitants depuis 2010, et nous continuerons à les payer jusqu’en 2032.
Sassenage a pourtant eu la possibilité de recourir au Fond de soutien de l’État en 2014 pour financer les indemnités de remboursement anticipé et sortir du piège. Mais M Coigné a refusé et choisi la voie du contentieux juridique avec le résultat catastrophique d’aujourd’hui.
Avec les millions d’euros de surcoût d’intérêts déjà établis et ceux à venir, nous vous laissons imaginer ce qu’une telle somme aurait permis en termes d’infrastructure et d’amélioration de cadre de vie pour notre commune.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

La rénovation Thermique : un atout Économique et Écologique (Novembre 2021)
S’unir pour Sassenage

Un des engagements de Sassenage, via la signature de la charte des communes en faveur du Plan Climat Air Énergie Métropolitain (PCAEM), est d’encourager la rénovation énergétique des bâtiments privés sur le territoire communal.
Dans le contexte actuel où les hausses successives du prix du gaz et de l’électricité sont historiques, la rénovation thermique prend tout son sens. Elle permet de :
• Diminuer sa facture d’énergie de 25% à 60% suivant les projets ;
• Améliorer son confort en hiver comme en été ;
• Réduire les émissions de CO2 et améliorer la qualité de l’air car le logement contribue pour 25% à notre empreinte carbone.
Les aides financières (de l’État, de la Métropole, du Département, etc.) pour la rénovation énergétique de l’habitat sont actuellement très intéressantes et cumulables. Le dispositif MUR MUR 2 de la Métropole accompagne les particuliers dans leur projet. Via l’ALEC, l’Agence locale de l’énergie et du climat, sont proposés diagnostic énergétique et calculs des aides.
Nous demandons que soit mis en place à Sassenage, comme cela existe déjà dans d’autres communes, une permanence mensuelle gratuite afin que les Sassenageois.es soient pleinement informé.es du dispositif et des possibilités de financement proposés.
Dans l’attente, vous pouvez contacter un conseiller ALEC au 04-76-00-19-09 ou sur  alec-grenoble.org

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

Mobilité et qualité de vie ! (Octobre 2021)
S’unir pour Sassenage

L’étude sur la voie de contournement souhaitée par la Ville de Sassenage va être menée par la Métropole.
S’il est nécessaire d’envisager une nouvelle façon de se déplacer à Sassenage, nous estimons qu’une étude portant uniquement sur la voie de contournement n’est pas judicieuse et représenterait un gaspillage d’argent public. Les déplacements doivent être pensés de manière globale pour répondre au mieux aux besoins des Sassenageois. Aussi, nous demandons que la Ville soutienne la réalisation d’une large étude sur la mobilité, envisageant tous les modes de déplacements doux (transports en commun, vélo, câble) et conduite après la fin des travaux sur l’A480 afin d’en mesurer l’impact.
Par ailleurs, la majorité présente la voie de contournement comme une solution à la pollution engendrée par le trafic routier. Mais cela est faux. Déplacer les voitures de quelques centaines de mètres ne les rendra pas moins polluantes ! De plus, le tracé prévu entre Air Liquide et le pont des Martyrs ne délestera pas le trafic interne à notre commune, voire même, attirera encore plus de véhicules qui éviteront l’ A480.
A quand de vraies mesures pour réduire la pollution? L’impact à long terme est estimé à 40 000 décès annuels en France. Sassenage et la cuvette grenobloise ne font pas exception.
On ne choisit pas l’air que l’on respire, mais on peut choisir la manière dont on se déplace.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

Une charte pour la transition (Septembre 2021)
S’unir pour Sassenage

Lors du dernier conseil municipal, la signature de la charte d’engagement des communes en faveur du Plan Climat Air Énergie Métropolitain a été votée à l’unanimité. Cette charte est un formidable outil et une feuille de route pour mettre en œuvre la transition écologique et énergétique à l’échelle de notre commune.
Des actions ont été menées ces dernières années à Sassenage mais l’accélération du dérèglement climatique dont nous voyons tous les jours les effets, nous oblige à redoubler d’efforts. Nous serons vigilants et constructifs quant à la mise en œuvre des actions mentionnées dans la charte et sur lesquelles la commune s’est engagée. Nous avons demandé que des objectifs chiffrés et un calendrier soient présentés afin que tout·e sassenageois·e soit informé·e de l’avancement.
De manière très pratique, nombre de ces mesures seront l’opportunité d’inclure les citoyens dans des projets comme :
• la rénovation thermique : pour plus de confort et des économies sur les factures
• le zéro déchet : réduire les emballages et le gaspillage, privilégier le vrac et le recyclage, etc.
• la mobilité douce : valoriser la marche, le vélo, les transports en communs, le covoiturage et améliorer la qualité de l’air
• et bien d’autres encore.
Nous sommes là pour vous informer et débattre avec vous.
Nous vous souhaitons une belle rentrée dans la transition écologique et solidaire.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

Rejoignez notre nouvelle association ! (été 2021)
S’unir pour Sassenage

Voilà déjà un an que nous sommes élus au sein du conseil municipal de notre commune. Un an que nous agissons pour faire entendre l’impérieuse nécessité de réaliser la transition écologique. Un an que nous n’avons de cesse de rappeler l’importance de politiques publiques d’anticipation et de long terme. Un an que nous défendons l’intérêt général plutôt que les intérêts particuliers. Et bien sûr, un an que nous tâchons de vous représenter au mieux et de défendre le programme que plus de 48 % d’entre vous ont choisi.
Aujourd’hui, pour amplifier encore notre action et la construire ensemble, nous avons créé une association loi 1901, appelée ASUPS (Association S’Unir Pour Sassenage), afin de rassembler les Sassenageois·es désirant défendre la justice sociale, la solidarité, la transition écologique, la démocratie participative, et souhaitant une administration saine, tournée vers l’intérêt général.
Rejoignez-nous et renouvelons ensemble la vie démocratique locale ! Partageons et échangeons sur les dossiers importants pour notre commune (action sociale, mobilités, transition, finances, alimentation…), pour construire notre alternative et constituer une vraie force de proposition.
Soyez nombreux à nous rejoindre ! Notre avenir sera celui que nous construirons ensemble !

Nous vous souhaitons un bel été et nous serons ravis de vous retrouver à la rentrée !

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

La justice s'applique (Juin 2021)
S’unir pour Sassenage

Le 27 avril dernier, M. Coigné a été condamné en première instance par le Tribunal Correctionnel de Grenoble à 2 ans d’inéligibilité et 2 000 € d’amende pour prise illégale d’intérêts dans le cadre d’un logement d’urgence attribué à sa fille et renouvelé de manière discrétionnaire, sans transparence et hors de tout cadre légal. « Pourquoi aurais-je dû traiter ma fille différemment de tout autre Sassenageois ? » se défendait M Coigné en Conseil Municipal. Pour les raisons suivantes:

• La fille de M. Coigné n’habitait pas Sassenage mais Echirolles lors de l’attribution du logement ;
• Les logements d’urgence sont destinés à gérer des… urgences. Pas à loger un proche pendant plus de 3 ans ;
• D’autres solutions existent évidemment pour aider son enfant hors de tout conflits d’intérêts, quand vos indemnités d’élu sont proches de 8 000 € par mois et que vous possédez une maison à Sassenage.
Et car c’est tout simplement illégal, comme le rappelait la juge lors de l’audience, « la loi interdit qu’un maire signe un contrat dans lequel il a un intérêt ».
Ce jugement, rendu par une cour de justice indépendante de toute velléité politique, permet de rappeler que la loi s’applique à chacun de nous, et en particulier au premier magistrat de la commune. M. Coigné, comme le font tant d’hommes politiques après une condamnation pour prise illégale d’intérêts, devrait démissionner.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

À propos d’éthique et de démocratie locale (Mai 2021)
S’unir pour Sassenage

Le 23 mars dernier, le Maire comparaissait au Tribunal correctionnel de Grenoble pour prise illégale d’intérêts dans le cadre d’un logement d’urgence attribué à sa fille, non résidente sassenageoise en 2014, renouvelé en 2016 par le Maire lui-même. La présidente du tribunal le rappelait avec une grande clarté lors de l’audience : « La loi interdit qu’un Maire signe un contrat dans lequel il a un intérêt ». Deux ans d’inéligibilité sont requis par le procureur. Jugement rendu le 27 avril.

Au-delà de la question de la légalité, pour laquelle la justice doit faire son travail, se pose la question de l’éthique des élus qui nous gouvernent. Les citoyens leur délèguent le pouvoir, et veulent avoir confiance en leur éthique lorsqu’ils prennent des décisions.

Pour nous, la gouvernance communale doit s’exercer en toute transparence avec la possibilité d’un contrôle démocratique fort, entre autres à travers des commissions associant l’opposition et les citoyens. A Sassenage, contrairement à de nombreuses villes de notre Métropole, il n’existe aucune commission hormis les commissions obligatoires. Elles auraient pourtant sûrement évité que Sassenage soit à nouveau au cœur de l’actualité judiciaire.

Aussi, nous demandons une nouvelle fois le rétablissement des commissions afin de revenir à des pratiques transparentes.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

 

 

Un budget 2021 à la hauteur des enjeux ? (Avril 2021)
S’unir pour Sassenage

En réponse aux crises que notre société traverse, les orientations budgétaires nationales, métropolitaines, ou de nombreuses collectivités locales, ont choisi de placer la transition écologique et l’aide aux plus démunis en priorité de leur politique publique. Pourtant, à Sassenage, le groupe majoritaire a choisi comme priorité pour ses investissements : «la sécurité des biens et des personnes», «l’entretien du patrimoine» et «le cadre de vie et l’environnement».
Devant l’absence même du terme de «transition écologique», la majorité nous a répondu que : «[Sassenage] sera au rendez-vous de la transition quand il sera nécessaire de le faire ».
Mais alors quand ? Le terme « Urgence » climatique nous donne le calendrier ! N’attendons pas qu’il soit trop tard !
Et comment ? Comme le propose la majorité ?
– En se convainquant que les actions engagées sont suffisantes ?
– Ou par exemple en diminuant le budget consacré aux plantations d’arbres en affirmant que les Cuves sont un espace de fraîcheur suffisant pour toute la population ?
C’est pourtant dès à présent qu’il faut anticiper les canicules de demain.
Saluons les actions entreprises par la majorité mais soyons pragmatiques, cela n’est pas suffisant.
Nous réaffirmons la nécessité que la transition écologique soit un axe prioritaire pour la ville, visible à travers un plan d’action et des objectifs chiffrés.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

 

 

La culture de tous, pour toutes les sensibilités (Mars 2021)
S’unir pour Sassenage

Les élus de la majorité ont décidé de supprimer l’abonnement de la médiathèque au Canard Enchaîné car « cette revue ne correspond pas à la politique culturelle de la ville » pouvait-on lire récemment sur le présentoir à journaux de la médiathèque. Cette décision a ému de nombreux Sassenageois et a provoqué une vive réaction sur les réseaux sociaux.

À l’heure où la plupart des lieux culturels sont fermés, notre médiathèque reste la seule offre culturelle accessible à tous les Sassenageois. C’est un lieu où nous devons trouver une offre culturelle diversifiée qui ouvre les consciences et en particulier celles des jeunes.

Si ne pas faire concurrence aux commerces était le vrai motif, comme nous avons pu le lire, alors l’avenir de la médiathèque serait-il à craindre ? Le prêt de livres est-il lui-même une menace pour les librairies ?

L’abonnement au Canard, dont nous souhaitons la continuité, ne coûte que 5€ par mois. Nos finances sont-elles si dégradées ?

Nous souhaitons souligner notre confiance envers les professionnels de la médiathèque et leur compétence en matière de choix de documents. Les quelque 25000 pièces disponibles, dont les périodiques locaux et nationaux, permettent un éventail affiché d’opinions différentes et ainsi d’une liberté de pensée. Ce qui est un marqueur fort d’une démocratie.

Le Groupe SUPS:
Site web: www.sunirpoursassenage.fr
Facebook: www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail: contact@sunirpoursassenage.fr

 

Aidez-nous à vous faire entendre ! (Février 2021)
S’unir pour Sassenage

Les temps changent.
Aujourd’hui, une vraie participation citoyenne à Sassenage est primordiale. Bien gérer une commune c’est aussi impliquer directement et réellement les premiers concernés : les habitants.
La démocratie participative ne se limite pas à demander l’avis des citoyens sur quelques points mineurs.
Elle signifie l’implication des habitants dans les grandes décisions concernant la commune, en les associant à la conception et réalisation des projets les plus importants, en leur donnant un vrai pouvoir.
Elle permet aussi d’augmenter la confiance envers les élus.
Nous souhaitons la mise en place de vrais outils de démocratie participative, en commençant par l’Interpellation Citoyenne : un sujet recevant un nombre suffisant de signatures de nos concitoyens, par voie de pétition, sera alors traité en Conseil municipal.
Cet outil existe dans d’autres villes de l’agglomération.
Lors de la révision du règlement intérieur du conseil municipal, nous avons soumis cette proposition au groupe majoritaire, qui l’a rejetée.
Alors passons à l’action ! Interpellons ensemble M. Le Maire et sa majorité par une pétition demandant la mise en place de l’interpellation citoyenne à Sassenage.
Donnons aux Sassenageois de vrais moyens pour se faire entendre !

Pour signer la pétition
https://forms.gle/RUaGMBQBV27weZhh7

Plus d’informations sur la démocratie participative : www.sunirpoursassenage.fr

www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

Faisons de 2021 une année plus solidaire et écologique ! (Janvier 2021)
S’unir pour Sassenage

Après une année 2020 qui nous a collectivement éprouvé, 2021 arrive déjà. Nous avons bien évidemment une pensée toute particulière à toutes celles et tous ceux d’entre nous que cette année n’aura pas épargné.

Comme la période le veut, nous souhaitons sincèrement vous adresser nos vœux les plus sincères au seuil de cette année qui commence. Que 2021 vous apporte sérénité, santé et bonheur.

Formulons le vœu qu’en 2021 la crise sanitaire soit derrière nous et que, collectivement, nous puissions à nouveau retrouver notre vie sociale qui est tant nécessaire à notre équilibre.

Pour Sassenage, nous serons au rendez-vous pour imaginer et construire ensemble les solutions pour demain : c’est par plus de solidarité et une action résolue en faveur de la transition écologique que notre territoire sera mieux armé pour affronter l’avenir.

Face au doute, au repli sur soi, faisons le choix de l’audace et du collectif !

Contactez-nous :
site web: www.sunirpoursassenage.fr
Facebook www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

Mettons la solidarité au cœur de notre vie communale (Décembre 2020)
S’unir pour Sassenage

La crise sanitaire que nous vivons se double d’une crise sociale majeure. Même dans une commune assez privilégiée comme la nôtre, beaucoup de Sassenageois se retrouvent dans une situation difficile, générée par des pertes de revenus (chômage partiel, perte d’emploi, baisse du chiffre d’affaires), par l’isolement et la solitude.

Pour nous, la protection de nos concitoyens les plus vulnérables est une priorité.

Lors du dernier conseil municipal, nous avons mis l’accent sur la nécessité d’ajuster le budget municipal pour faire face à la réalité de la crise. Nous avons insisté sur le rôle essentiel que doit jouer le CCAS qu’il faut rendre plus visible : il est un lieu d’aide important pour tous les Sassenageois en difficulté, situation précaire ou isolés.
Durant cette période, les besoins augmentent alors anticipons. Et parce qu’il est parfois difficile de demander de l’aide, allons au-devant de la population.

Être solidaire, c’est aussi soutenir nos petits commerçants et producteurs locaux qui font vivre notre ville. Noël approche, pensez aux commandes en ligne ou par téléphone. Nous saluons également les initiatives de citoyens Sassenageois qui se mobilisent pour le commerce local
www.localdenosmontagnes.com
https://mesproduitsdici.fr

Contactez-nous :
site web: www.sunirpoursassenage.fr
Facebook www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr
En cette fin d’année, restons solidaires et bienveillants !

Au delà de la crise (Novembre 2020)
S’unir pour Sassenage

Nous traversons une crise qui bouscule nos vies. Saisissons-nous de cette situation incroyable pour rassembler toutes nos énergies et proposer des solutions nouvelles.
De nombreux domaines sont impactés : santé, économie, social, mobilités, libertés.
Nous ferons des propositions pour favoriser l’économie locale, pour encourager et sécuriser les modes de transports doux, pour diminuer l’empreinte énergétique de la commune, pour développer la démocratie participative…
Notre groupe minoritaire est mobilisé pour apporter sa contribution à l’action municipale.

Les élus de S’Unir Pour Sassenage initient un cycle de réunions en visioconférence. Ce sera l’occasion de rendre compte de nos actions dans les conseils municipaux, d’échanger avec vous sur les sujets de notre commune et de présenter un thème en particulier à chaque édition.
La première visioconférence aura lieu le jeudi 19 novembre de 20h à 21h30. Voici le programme :
1. Retour sur les points importants des derniers conseils municipaux (budget, rapport de la chambre régionale des comptes, etc)
2. La transition : pourquoi et quelles actions au niveau de notre commune
3. Questions-Réponses
Vous trouverez sur notre page Facebook et notre site internet les informations et les liens pour participer à cette visioconférence.

Toutes nos contributions sur :
Site web : www.sunirpoursassenage.fr
Facebook : www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

 

Un début de mandature chargé (Octobre 2020)
S’unir pour Sassenage

Nous tenons en premier lieu à remercier les 48 % des électeurs qui nous ont soutenus et nous respectons le choix de ceux qui ont accordé leur confiance à la liste de Mr Coigné.

Les sujets ont été nombreux lors des 2 derniers conseils municipaux, notamment :
• Budget 2020 voté en juillet, pour lequel nous avons fait des propositions d’améliorations, par exemple, au sujet de la mobilité et du CCAS.
• Rapport sévère de la Cour Régionale des Comptes sur la gestion municipale de 2013 à 2018 auquel fut consacrée une grande partie du Conseil Municipal du 14 septembre. Il est riche en informations sur le fonctionnement de notre ville. Nous prenons acte de la situation financière difficile de la commune. Vous trouverez le lien vers ce rapport ainsi que la synthèse de notre analyse sur notre site web.

Par ailleurs, suite à l’ouverture de la classe à l’école Rivoire, à la fermeture de celle de l’école des Pies et à la polémique qui en a résulté à travers les articles du DL, nous tenons à réaffirmer que notre groupe ne souhaite pas entrer dans un conflit politicien avec le groupe majoritaire. Nous souhaitons participer de manière constructive aux projets de notre commune en contribuant aux travaux du Conseil Municipal.

Nous serions heureux de vous rencontrer et de dialoguer avec vous, contactez-nous.

Toutes nos contributions sur :
Site web : www.sunirpoursassenage.fr
Facebook : www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

 

Le catastrophisme mensonger de l’opposition: ça suffit ! (Juillet - Août 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Le groupe majoritaire n’a pas pour habitude de répondre aux attaques mensongères de l’opposition sur le Sassenage En Pages (SEP). Mais là c’en est trop !
Nous porter la contradiction quant aux politiques que nous menons, c’est la démocratie. Mais se servir des agents communaux pour atteindre la municipalité, c’est indigne de la part d’élus de la République.
Dans le dernier SEP, nous (les agents et les élus majoritaires) avons été les victimes d’un article calomnieux sur la gestion du personnel sassenageois. Les mots «souffrances, malveillance, violence, mal-être», entre autres, ont été écrits. Nous les réfutons avec la plus grande force.
L’administration d’une commune fonctionne comme les autres avec des entretiens individuels, évolutions de poste, réorganisations de service. Cela est tout à fait normal et témoigne d’une gestion clairvoyante et humaine.
Un grand nombre d’actions bienveillantes ont été menées en direction des agents depuis plusieurs années (revalorisation des bas salaires, actions sociales améliorées, augmentation des Tickets-Restaurant, etc…). Pour preuve l’excellente ambiance le soir de la remise des médailles au personnel et aux retraités, avec un concert très apprécié et des échanges cordiaux entre élus et agents ; nulle trace d’un climat délétère mais le plaisir de se retrouver tous ensemble.
Cet article est, visiblement, une tentative puérile de l’opposition pour semer le doute parmi les Sassenageois !

Le métrocâble : la grande lubie de la Métro (Mai - Juin 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Depuis 8 ans, il existe un projet de transport par câble entre Fontaine et St Martin-le-Vinoux, via Sassenage et la presqu’île de Grenoble. Une première concertation a eu lieu en 2015.
Au printemps 2020, le projet est confié à la société iséroise POMA, 5 ans après ! La ville de Sassenage est fermement opposée à ce Métrocâble pour différentes raisons.
D’abord, l’incohérence du tracé ouest/est qui ne désengorgera en rien l’axe avenue de Romans/avenue de Valence de ses 18 000 véhicules journaliers, mais créera, au contraire, un appel d’air nord/sud.
Ensuite la création de nuisances visuelles et sonores ainsi que des impacts importants sur l’environnement de notre commune, puisque le tracé passe sur Sassenage.
Puis l’Implantation technique de plusieurs pylônes et de 2 gares sur notre territoire, au-dessus de propriétés privées, qui induirait immanquablement des expropriations.
Enfin, l’insuffisance commerciale évidente qui créerait une gestion déficitaire permanente.
La ville de Sassenage a délibéré contre le projet actuel. Cette délibération a été adoptée à l’unanimité du conseil municipal, par la majorité ET l’opposition et c’est un fait extrêmement positif.
Nous nous sommes engagés à préserver la qualité de vie des Sassenageois. Nous nous battrons donc pour que cette lubie de la Métro (pour 100 M€ quand même) ne voie jamais le jour.
Il en sera de même pour d’éventuels futurs projets, contraires aux intérêts des habitants de notre belle commune.

Consternation et solidarité (Avril 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

24 février, une date à jamais inscrite dans la mémoire collective, un coup de tonnerre, le bruit des chars, des sirènes, aux portes de l’Europe. Une agression délibérée sans justification d’aucune sorte, une attaque avec son lot d’exodes et d’images, qui nous rappelle les heures sombres de notre Histoire.
Alors que nous sortons atomisés d’une pandémie mondiale et que les dérèglements climatiques s’abattent sur la planète, c’est une vraie guerre, avec des bombes et des centaines de milliers de familles sur les chemins.
Une situation des plus préoccupantes, une population privée d’eau, d’électricité, un peuple en fuite et un nombre de réfugiés qui ne cesse d’augmenter sur les routes et dans les pays d’accueil.
Les initiatives se sont multipliées… Nous avons pris part à cette solidarité. Par des solutions d’hébergement, avec notre CCAS qui a organisé une collecte pour le peuple Ukrainien en partenariat avec l’association « Aides Actions Internationales Pompiers », qui assure l’acheminement de matériel de première nécessité ou de secours. Vous pouvez également vous mobiliser, via les organismes nombreux qui ont lancé un appel à la générosité, et ainsi soutenir les centaines de milliers de personnes affectées par le conflit.
Nous vivons des moments inédits depuis la seconde guerre mondiale, avec le sentiment d’être au cœur d’une transformation géopolitique majeure, atmosphère de consternation, de choc et de révolte, humainement inqualifiable.

Le numérique au cœur de notre politique (Mars 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Offrir une alternative de services utiles et accessibles et simplifier les démarches administratives. C’est notre objectif dans un contexte marqué par la mise en place des systèmes et objets intelligents, tels que la transformation numérique dans les écoles élémentaires, la plateforme Alerte Citoyens pour vous informer de tout événement exceptionnel, la mise en place de la borne médicale pour permettre l’accès aux soins, le site www.digitsassenage.com pour permettre gratuitement aux commerces et associations de la ville d’avoir une vitrine et vendre des produits. Tout cela sans besoin de compétences informatiques particulières.
Nous souhaitons contribuer à une transition numérique souple et progressive. De nombreux autres projets sont prévus à cet effet pour un accès à toutes et tous.
Cette transformation numérique a profondément changé notre société. L’usage qu’elle engendre, depuis quelques années, nous bouleverse mais nous simplifie la vie et nous donne accès à de nombreux services. Elle nous a permis d’amortir les effets indésirables des confinements en nous permettant de garder un lien avec l’extérieur, de faire des achats, de discuter avec nos proches…
Dans ce contexte, continuons à prévoir, à innover et à conserver un œil attentif sur l’avenir.
Nous avons fait le choix d’un service largement accessible, pour vous accompagner chacune et chacun au travers de cette transition numérique. Vous pouvez compter sur notre pleine mobilisation durant les années à venir.

Cap et perspectives 2022 (Février 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

A l’issue d’une année encore marquée par les conséquences de la crise sanitaire, 2022 est désormais impactée par une volonté de reprise, avec les enjeux induits. Dans ce contexte de multiples transformations, à la fois économiques, politiques et environnementales, nous avons mis le cap sur cette nouvelle année avec déjà, différents dossiers qui nous attendent. A commencer par la préparation budgétaire, plus que jamais fragile avec l’essor de cette 5ème vague mais aussi le maintien des services encore touchés par la crise sanitaire. En première ligne, la poursuite des enjeux de maitrise des dépenses de fonctionnement et de décarbonation liés à chaque investissement, la transition vers une économie vertueuse et les enjeux des filières énergétiques et des mobilités, sans compter les nouveaux modes d’organisation du travail de demain. Côté perspective en ce début d’année 2022, notons la pause des premières briques du budget de notre collectivité. Dépenses et recettes qui seront engagées pour les mois à venir, Cette année sera impactée par les élections présidentielles et législatives pour lesquelles nous comptons bien nous exprimer. Gardons le cap, en ce temps de pandémie. Maintenons notre capacité à entretenir des relations sociales, lesquelles sont mises à rude épreuve. Luttons contre cette tendance à se replier sur soi, à faire cavalier seul, à suivre le chemin de l’individualisme plutôt que le chemin plus long de l’intérêt général et du vivre ensemble.

Une nouvelle année, de nouveaux espoirs (Janvier 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

C’est sans regret que nous avons dit adieu à cette année 2021.
Bienvenue à 2022 que nous souhaitons belle et heureuse, que la sérénité et la santé soit au rendez-vous ! Il est de coutume de faire le bilan de l’année écoulée… et de prendre des engagements pour l’année à venir.
2021 a été marquée un peu moins par la pandémie, mais l’éclosion de nouveau variant est apparue, avec ces conséquences économiques, sociales et psychologiques qui se feront, hélas, encore sentir pendant une longue période, nous ne pouvons qu’avoir une pensée particulière pour les victimes, les malades, les personnes isolées et l’avenir de nos enfants.
Au revoir 2021, saluons le travail des agents des services municipaux, des acteurs économiques, des enseignants, des sapeurs-pompiers, des représentants des forces de l’ordre, des personnels de santé… remercions toutes ces forces pour leur engagement au quotidien.
2022. Qu’elle soit l’année d’un nouvel espoir, nous ne pouvons que souhaiter que cette crise sanitaire fasse germer les prémices d’une réflexion sur le sens de nos vies et sur davantage d’ouverture aux autres.
De notre côté nous allons continuer à avancer, dans l’intérêt des Sassenageois, de notre commune, c’est le centre quotidien de nos préoccupations, être à vos côtés, à votre écoute, être votre relais.
Gardons espoir et espérons dans les semaines à venir nous retrouver pour partager ensemble des moments de solidarité et de convivialité.
Meilleurs vœux à tous

Préparation et tradition (Décembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Après des mois d’interdiction, de restrictions en tous genres, après des mois de frustration de ne pouvoir organiser des manifestations, des animations, des activités, préparer notre agenda des festivités afin de dynamiser notre commune par la richesse d’événements, permet de vous informer, mais pas seulement.
C’est aussi, vous l’aurez compris, nous retrouver et de retrouver petit à petit un goût de retour à la vie normale, avec tous ces moments de bonheur et de partage qui sont d’excellentes raisons d’aimer Sassenage et ce dernier mois de l’année.
Rencontrer des créateurs, des artistes, le travail des associations, ses actions de solidarités, des concours, des visites, des ateliers, des expositions, des bourses, des cercles de lecture, des concerts, le programme théâtral, préparer les fêtes de fin d’année, la liste est longue.
Retrouver la tradition des illuminations, source d’émerveillement pour petits et grands, parer de lampions et décorations de Noël notre tout jeune marché de Noël du centre bourg où de nombreux Sassenageoises et Sassenageois se retrouver et flâner, découvrir des idées de cadeaux, autour d’un vin chaud et voir milles lumières dans le ciel.
Joyeuses fêtes de fin d’année à tous, et on se donne rendez-vous pour de nouveaux objectifs, de nouveaux défis en 2022.

Les Sassenageois ont du cœur (Novembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Dans cette rubrique, nous exprimons nos ambitions, expliquons nos actions et décisions, évoquons nos projets et priorités. Il nous tient à cœur de la consacrer ce mois-ci à la lutte contre le cancer du sein, première cause de mortalité par cancer chez les femmes.
Octobre rose a permis de s’informer et se mobiliser. La Ville, le CCAS et les associations ont contribué activement à ce grand élan solidaire, et il était important pour nous de saluer ici toutes les initiatives, en commençant par l’évènement impulsé par le Tennis Club de Sassenage, avec de très nombreux partenaires, pour soutenir la recherche. Leurs animations sportives et autour du bien-être, et l’action artistique de sensibilisation via le projet Vénus ont ainsi permis d’aborder le rapport au corps de la femme et à la maladie de façon sensible.
Idem pour la zumba géante organisée par le CCAS, et son ambiance festive, ou pour l’atelier couture « De fil en aiguilles » porté par l’Espace Familles pour confectionner des coussins cœur et collecter des rubans roses (59 000 rubans pour Curie).
La mobilisation sassenageoise a aussi permis de mettre en lumière la Ligue contre le Cancer, qui œuvre au quotidien pour collecter des dons au profit de la recherche médicale et scientifique, et pour informer le plus grand nombre.
Cette édition 2021 d’Octobre rose à Sassenage exprimait enfin un soutien sincère à celles et ceux qui combattent cette maladie.
Continuons à les épauler et restons mobilisés.

Construire ensemble le monde de demain (Octobre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La défense du cadre de vie et la préservation de l’environnement figurent au rang des priorités que nous portons collectivement au sein du groupe majoritaire. Ce ne sont pas de vains mots. Il s’agit d’une ambition majeure que nous traduisons en actes, concrètement, sur tous les terrains.
Pratiques écoresponsables en matière de gestion des espaces verts, acquisition de véhicules moins polluants, actions que nous menons en termes de performance énergétique des bâtiments, installation de chaufferies bois, valorisation des circuits courts, réduction des îlots de chaleur (esplanade de la mairie, végétalisation de la cour des Pies…), animation communale et actions de sensibilisation (World Clean Up Day, Fête de la nature…), projet de voie urbaine des Iles que nous portons avec vigueur pour désengorger la traversée de Sassenage, défendre l’intérêt des Sassenageois exposés aux risques induits par ce trafic (pollution, sécurité…), et envisager in fine un partage apaisé et sécurisé des voiries pour tous, notamment les usagers les plus vulnérables, au service des mobilités douces…
Nous nous attelons à inscrire nos projets dans une démarche durable et vertueuse, tous attentifs à être des acteurs investis et responsables pour répondre collectivement aux grands enjeux environnementaux et sociétaux d’aujourd’hui et de demain.
C’est une question d’intérêt général. Nous nous y employons, pour vous et avec vous.

Conscience et engagement (Septembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Jetons un œil sur cet été intense à bien des égards : évoquons les résultats des élections départementales et régionales, qui sont une chance pour Sassenage. Nous pouvons compter sur le soutien du Département et de la Région, partenaires incontournables de nos projets. La recrudescence de la crise sanitaire et les mesures induites pour soutenir la couverture vaccinale ont largement été sources de préoccupations, voire de tensions.
Le moral est atteint ici, là… Nous avons d’ailleurs une pensée pour les habitants des nombreux territoires victimes des intempéries les plus meurtrières recensées ces vingt dernières années, ou qui subissent les ravages des incendies de forêt.
Les temps sont durs, le monde est fou, mais il revient à chacun de se sentir concerné, d’agir et réagir. Nous devons tous en avoir conscience, assumer nos responsabilités et appréhender nos libertés individuelles au regard de celles des autres, au service de ce juste équilibre qui cimente le bien vivre ensemble, le respect de ce et ceux qui nous entourent.
C’est un engagement que nous nous devons pour franchir les obstacles, pour relever les défis, pour nous soutenir mutuellement.
En cette rentrée, cette conviction se traduit par notre mobilisation à vous accompagner, au quotidien (actions du CCAS…), dans les loisirs (Pass’sport culture, activités diverses…), en matière d’environnement et d’enjeux climatiques (végétalisation de la cour des Pies)…
Tous mobilisés, pour demain, résolument.

Ensemble pour la jeunesse (été 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Les jeunes ont été épargnés par les formes graves du coronavirus, et tant mieux. Par contre, cette crise s’est traduite pour eux par de nombreuses ruptures (scolaires, affectives, psychologiques), et c’est sur leur santé mentale, leurs études, ou encore leur niveau de vie que s’en mesurent les effets.
Leur mal-être est palpable, leur vulnérabilité sociale préoccupante.
Le marché de l’emploi s’est contracté (suppressions de postes, frilosité des dirigeants face à l’inconnu…), rendant encore plus difficile l’obtention d’un job d’été, d’un stage ou d’un premier emploi.
Plus que jamais, les soutenir et les accompagner est primordial.
Dans un tel contexte, les chantiers jeunes et jobs d’été proposées par la Ville constituent donc des opportunités d’autant plus précieuses ; la crise ayant de surcroit eu raison du programme 2020.
Ainsi, soucieux de participer activement à l’insertion professionnelle des jeunes sassenageois, nous avons créé 122 postes budgétaires à temps complet pour assurer les renforts ponctuels dont les services de la Ville ont besoin sur les vacances, et ce sont aussi 52 postes qui ont été ouverts au titre des chantiers jeunes.
Recourir aux contrats d’apprentissage est un autre volet de notre action d’accompagnement des jeunes dans leur formation professionnelle. Enfin, d’autres réflexions sont en cours pour les impliquer davantage dans la vie communale, et qu’ils soient pleinement acteurs de cette ville de demain à imaginer tous ensemble…

La preuve par les actes (Juin 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La fin justifie-t-elle les moyens ?
Nous pensons que non, en effet sincèrement convaincus que la politique est un engagement noble au service de tous, et pas contre certains, et que c’est sur le terrain des idées et projets qu’elle doit s’exercer.
Si la liberté d’expression est un pilier fondamental de la démocratie, et nous y sommes viscéralement attachés, elle ne doit pas pour autant autoriser à dire n’importe quoi. Malheureusement, les pratiques que l’on croyait révolues sont tenaces, ne changeant qu’en surface, avec un vernis — finalement de circonstance — qui serait juste mieux passé : les grands discours vertueux, l’esprit d’ouverture porté en étendard, et d’autres habiles manœuvres détournent juste l’attention, histoire de mieux masquer insinuations, attaques l’air de rien, ou presque. On comprend mieux, alors, l’agitation de certains, ou encore que des sujets soient montés en épingle. L’actualité électorale n’est assurément pas étrangère à tout ça.
Notre parti est celui des Sassenageois, exclusivement. Loin des clichés et des positions dogmatiques, il est celui de l’action concrète : la préservation de l’environnement, la participation citoyenne ou encore la culture pour tous ne sont pas de vains mots, mais bien des projets ambitieux que nous portons (désimperméabilisation de la cour des Pies, consultations des Sassenageois sur de nombreuses thématiques, gratuité de la médiathèque, street art dans l’espace public…).
Merci pour votre clairvoyance.

Optimisation maximale (Mai 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

« L’argent ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval », telle est la formule décalée que nous avons choisie pour évoquer les finances communales et la raréfaction des recettes.
La taxe foncière et le produit des services vont bientôt constituer les seuls encaissements de la Ville. En effet, la décentralisation engagée en 1981 s’est traduite par le transfert de compétences jusqu’alors assurées par l’Etat, vers les collectivités locales (écoles par exemple) ; transfert assorti de l’attribution d’une compensation des charges induites. Sauf que…
Sans trop entrer dans le détail de son calcul basé sur des critères de population, superficie, écarts de richesse ou encore inégalités de charges entre collectivités, cette dotation globale de fonctionnement (DGF) fond comme neige au soleil…
Aujourd’hui, la Ville ne perçoit en effet que 82 329 € (0,42 % du budget de fonctionnement) contre 1,16 million d’€ en 2014 (6,62 %). La baisse par rapport à 2020 est de 42 % ! Cette réduction drastique intervient dans un contexte global toujours plus tendu, impacté par la crise sanitaire (fermeture de services, pertes de recettes, dépenses supplémentaires pour assurer la sécurité des agents et usagers…). Mais avec rigueur et prudence nous parvenons à maintenir le cap et à investir sans recourir à l’emprunt ni augmenter la fiscalité locale.
C’est une réalité, mais préserver la qualité du service public et le moderniser reste notre priorité, et l’agilité, la force de notre gestion.

Servir plutôt que détruire (Avril 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La critique est facile, mais encore faut-il qu’elle soit constructive. La démocratie comme la défense de l’intérêt général ont plus à gagner d’une opposition de dialogue que d’une opposition systématique. De cette posture de principe, les gens n’en veulent d’ailleurs plus, préférant les débats sur le fond aux attaques personnelles, guerres d’ego et autres polémiques stériles et perfides. Les épouvantails agités pour faire peur, nuire ou brouiller les esprits ne le savent que trop, en effet mis sur la touche, relégués aux oubliettes et sujets à de vieux relents nauséabonds…
Si s’investir dans la vie publique et s’engager pour les autres expose à la critique, c’est aussi et surtout l’expression d’un dévouement, d’un pas vers l’autre pour le comprendre, l’accompagner et le servir, et c’est justement le sens de notre action collective pour Sassenage et les Sassenageois.
Notre proximité, les consultations et réunions de concertation que nous menons régulièrement témoignent de notre volonté de construction partagée, au plus près des besoins et attentes, avec discernement, sans craindre les critiques. Elles illustrent aussi la considération que nous portons à l’expertise d’usage de tous les Sassenageois, sur le terrain, car c’est ensemble que nous réussirons.
C’est essentiel. C’est notre priorité.
L’intelligence plutôt que la virulence. L’action plutôt que l’agitation. Telle est notre ligne de conduite, incarnée avec dignité et sens des responsabilités.

Maintenir la flamme de l’espoir (Mars 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

C’est un triste anniversaire qui s’annonce pour nous tous mi-mars, celui, en effet, de l’entrée de la France dans cette interminable crise sanitaire. Voilà donc bientôt un an que le pays est paralysé, avec notamment des pans entiers de l’économie nationale contraints à un arrêt forcé, avec des échéances attendues qui sont finalement toujours de mauvais augure.

Car c’est bien là, aujourd’hui, le mal qui nous ronge : cette impossible projection, cette attente de jours meilleurs qui sans cesse s’éloignent.
Même ceux qui étaient jusqu’alors optimistes sont gagnés par le doute, et la cicatrice causée par cette pandémie sera assurément longue à guérir, durablement profonde.
Nous vivons une crise sans précédent, et il ne s’agit donc pas de jeter l’opprobre sur le gouvernement, mais ces épisodes de contraintes qui se suivent et se ressemblent ont fait naître un phénomène nouveau, inquiétant, traduit par des signes de relâchement, en écho à cette aspiration, somme toute légitime, de renouer avec cette autre vie, celle d’avant, riche de contacts et de bons moments partagés sans crainte.

Mais plus que jamais, nous devons rester vigilants, nous soutenir mutuellement pour ne pas réduire à néant tous les efforts fournis depuis un an, incarner avec force ces valeurs de bienveillance et de solidarité pour maintenir cette précieuse lueur d’espoir, pareille à la flamme olympique, incandescent symbole de persévérance, au service de la paix et de l’amitié…

Fédérer et le prouver en actes (Février 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Cette singulière année 2020 restera durablement dans nos mémoires, de par son impact sur notre quotidien, mais aussi de par ses lourdes conséquences économiques et sociales, notamment pour ceux qui ont été frappés le plus cruellement (commerçants et restaurateurs, acteurs du monde culturel…).
Et c’est sans parler des dégâts causés aussi dans bien d’autres secteurs, comme par exemple le sport, l’animation et l’évènementiel, le milieu associatif… Et cette liste n’est pas exhaustive tant l’ampleur de la crise nous échappe.
Ceux pour lesquels se joue la pérennité même de leur activité sont bien plus nombreux qu’imaginé, avec tout ce que cela induit humainement.
Si nous avons toujours témoigné notre attachement au bien-vivre ensemble, 2020 l’a plus que jamais rendu concret, palpable…
C’est dans de tels moments que faire corps est primordial. Nous avons fait la preuve tous ensemble de notre résilience pour accompagner, soutenir… Et par-delà l’adversité, c’est ce que nous nous évertuons à faire au quotidien, en vous interpelant, en vous invitant à vous exprimer… Bien que symbolique, le dernier exemple en date — la vidéo des vœux — illustre précisément cet état d’esprit qui nous anime pour qu’« Ensemble » ne soit jamais un vain mot, quel que soit finalement le registre.
Autres illustrations récentes : la consultation relative au projet de maison de santé, ou encore celle portant sur la participation citoyenne…
Les actes parlent, irréfutablement.

Résolument unis (Janvier 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Le premier confinement a permis l’émergence d’un large élan solidaire, mais la répétition d’un tel évènement n’a pas été sans incidence sur notre moral à tous. Heureusement, ce nouveau coup porté par la crise sanitaire n’a pas eu raison de cette belle dynamique amorcée. La capacité de mobilisation est toujours là. Elle s’est d’ailleurs exprimée à nouveau lors de la campagne régionale de dépistage à la Covid-19 d’avant Noël. Il était évident pour Sassenage d’être partie prenante, et dès début décembre, quand l’opération se préparait, les Sassenageois de la réserve communale de sécurité civile se sont engagés aux côtés de la Ville. Merci à eux.
La solidarité n’est pas un vain mot à Sassenage, et nous nous en félicitons.
S’il est par contre une triste réalité que la crise a mise en lumière, c’est la recrudescence des violences conjugales et intra-familiales. Les statistiques nationales font froid dans le dos.
Lutter contre ces violences est l’affaire de tous. Nous devons là aussi faire preuve de la plus grande vigilance, aider les victimes à libérer leur parole… Nous devons signaler tout agissement quand nous en sommes les témoins. Bien sûr, le CCAS est mobilisé, mais nous devons tous l’être en tant qu’individus, car c’est aussi une question d’éducation, de citoyenneté, d’humanité…
Que cette fin d’année soit douce pour vous tous, et qu’ENSEMBLE nous relevions les défis de 2021, avec conviction et fraternité…
Meilleurs vœux de bonheur et de santé à vous, sincèrement.

L’intergénérationnel, une force et une priorité (Décembre 2020)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Cette crise sanitaire nous invite à observer la plus grande vigilance pour garantir la santé de tous, et préserver notamment les plus âgés et vulnérables, tout en ayant une écoute diligente de cette jeunesse désemparée par l’impossibilité de se projeter. En ces temps troublés, les jeunes expriment cette envie de vie sociale, « pour que jeunesse se passe ».
Plus que jamais, il faut que chacun se sente soutenu et entendu, mais aussi et surtout que convergent nos efforts, par-delà les générations, parce vaincre le virus doit être l’affaire de tous, sans relâche.
A l’aube de ces fêtes de fin d’année, il nous appartient collectivement de maintenir ce précieux lien intergénérationnel, d’être aux côtés de nos aînés pour lesquels Noël a aussi cette saveur particulière des souvenirs en famille, ces souvenirs qui ressurgissent et se partagent avec émotion dès que l’occasion se présente.
La crise sanitaire a eu raison du traditionnel repas des seniors, mais en aucun cas elle ne doit nous priver de l’esprit de Noël. Bien que son organisation soit cette année un véritable casse-tête (consignes sanitaires, augmentation du nombre de bénéficiaires…), la distribution des colis de Noël sera à n’en pas douter l’un de ces moments privilégiés.
Luttons ensemble contre l’isolement. Facilitons les échanges entre les jeunes et les moins jeunes, pour que chacun s’enrichisse de l’autre, ne serait-ce que par un sourire, un dessin, une petite attention…

Ensemble (Novembre 2020)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La conjoncture actuelle est assurément pesante pour nombre d’entre nous : crise sanitaire qui s’intensifie, morosité économique, difficulté à se projeter, mais aussi tension sociale, terrorisme…
Soyez assurés que nous sommes plus que jamais à vos côtés, pour vous accompagner au quotidien, répondre à vos attentes, besoins et autres préoccupations. Nous veillons à toujours l’être, mais en ces temps contrariés, il nous semble important de vous le rappeler avec sincérité et conviction.
Il nous tient également à cœur de vous réaffirmer notre profond attachement à la bienveillance, à la solidarité, au bien vivre ensemble, bref, à la liberté, à l’égalité et à la fraternité, ces valeurs républicaines qui constituent le socle de notre société, et les principes fondateurs de notre démocratie. Les défendre est un devoir. Les incarner aussi. C’est l’affaire de chacune et chacun d’entre nous. C’est la quintessence de la citoyenneté.
Vivre ensemble, c’est se respecter soi, et respecter l’autre. C’est prendre conscience de ses propres comportements et de leur impact sur autrui. C’est précisément faire preuve de tolérance, d’ouverture, de reconnaissance et de réciprocité. Soyons tous engagés pleinement à faire de nos différences d’origines, de parcours de vie, de sensibilités, de convictions, notre plus grande richesse et la force de notre collectif, au service de notre indivisible unité républicaine. Chaque instant est une occasion à saisir, dans l’intérêt général.

Ensemble, au service de tous (Octobre 2020)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Après un début d’année chaotique, le conseil municipal a enfin été installé le 10 juillet.
Avec 52,13 % des suffrages exprimés en faveur de notre liste, les Sassenageois nous ont renouvelé leur confiance. Cette légitimité réaffirmée nous est précieuse, et nous, Groupe Majoritaire, en sommes sincèrement reconnaissants.
Merci à toutes et tous pour votre soutien. Et que celles et ceux qui n’ont pas fait ce choix soient assuré(e)s de notre attachement à représenter et défendre l’ensemble des habitant(e)s, et que l’intérêt général prime sur toute autre considération particulière, partisane, géographique… Nous en avons déjà largement fait la preuve, en effet toujours soucieux de répondre aux besoins et de préserver le cadre de vie de tous les Sassenageois, sur tout le territoire communal.
Dernier exemple en date, les nombreuses actions et autres mesures de soutien mises en œuvre pour accompagner personnes fragilisées, familles, commerçants…, au titre de la gestion de crise. Elles en sont l’expression indiscutable, témoignant aussi de cette solidarité que nous avons su incarner tous ensemble avec conviction. Merci à tous.
Cette rentrée a été particulière, mais nous avons su faire preuve d’agilité pour assurer des conditions d’accueil et de sécurité optimales, pour rassurer, et pour traduire encore cette solidarité qui nous est si chère. La gratuité de la médiathèque est la première mesure phare que nous avons d’ailleurs adoptée. Un symbole. Une réalité.

Consternation et solidarité (Avril 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

24 février, une date à jamais inscrite dans la mémoire collective, un coup de tonnerre, le bruit des chars, des sirènes, aux portes de l’Europe. Une agression délibérée sans justification d’aucune sorte, une attaque avec son lot d’exodes et d’images, qui nous rappelle les heures sombres de notre Histoire.
Alors que nous sortons atomisés d’une pandémie mondiale et que les dérèglements climatiques s’abattent sur la planète, c’est une vraie guerre, avec des bombes et des centaines de milliers de familles sur les chemins.
Une situation des plus préoccupantes, une population privée d’eau, d’électricité, un peuple en fuite et un nombre de réfugiés qui ne cesse d’augmenter sur les routes et dans les pays d’accueil.
Les initiatives se sont multipliées… Nous avons pris part à cette solidarité. Par des solutions d’hébergement, avec notre CCAS qui a organisé une collecte pour le peuple Ukrainien en partenariat avec l’association « Aides Actions Internationales Pompiers », qui assure l’acheminement de matériel de première nécessité ou de secours. Vous pouvez également vous mobiliser, via les organismes nombreux qui ont lancé un appel à la générosité, et ainsi soutenir les centaines de milliers de personnes affectées par le conflit.
Nous vivons des moments inédits depuis la seconde guerre mondiale, avec le sentiment d’être au cœur d’une transformation géopolitique majeure, atmosphère de consternation, de choc et de révolte, humainement inqualifiable.

Le numérique au cœur de notre politique (Mars 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Offrir une alternative de services utiles et accessibles et simplifier les démarches administratives. C’est notre objectif dans un contexte marqué par la mise en place des systèmes et objets intelligents, tels que la transformation numérique dans les écoles élémentaires, la plateforme Alerte Citoyens pour vous informer de tout événement exceptionnel, la mise en place de la borne médicale pour permettre l’accès aux soins, le site www.digitsassenage.com pour permettre gratuitement aux commerces et associations de la ville d’avoir une vitrine et vendre des produits. Tout cela sans besoin de compétences informatiques particulières.
Nous souhaitons contribuer à une transition numérique souple et progressive. De nombreux autres projets sont prévus à cet effet pour un accès à toutes et tous.
Cette transformation numérique a profondément changé notre société. L’usage qu’elle engendre, depuis quelques années, nous bouleverse mais nous simplifie la vie et nous donne accès à de nombreux services. Elle nous a permis d’amortir les effets indésirables des confinements en nous permettant de garder un lien avec l’extérieur, de faire des achats, de discuter avec nos proches…
Dans ce contexte, continuons à prévoir, à innover et à conserver un œil attentif sur l’avenir.
Nous avons fait le choix d’un service largement accessible, pour vous accompagner chacune et chacun au travers de cette transition numérique. Vous pouvez compter sur notre pleine mobilisation durant les années à venir.

Cap et perspectives 2022 (Février 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

A l’issue d’une année encore marquée par les conséquences de la crise sanitaire, 2022 est désormais impactée par une volonté de reprise, avec les enjeux induits. Dans ce contexte de multiples transformations, à la fois économiques, politiques et environnementales, nous avons mis le cap sur cette nouvelle année avec déjà, différents dossiers qui nous attendent. A commencer par la préparation budgétaire, plus que jamais fragile avec l’essor de cette 5ème vague mais aussi le maintien des services encore touchés par la crise sanitaire. En première ligne, la poursuite des enjeux de maitrise des dépenses de fonctionnement et de décarbonation liés à chaque investissement, la transition vers une économie vertueuse et les enjeux des filières énergétiques et des mobilités, sans compter les nouveaux modes d’organisation du travail de demain. Côté perspective en ce début d’année 2022, notons la pause des premières briques du budget de notre collectivité. Dépenses et recettes qui seront engagées pour les mois à venir, Cette année sera impactée par les élections présidentielles et législatives pour lesquelles nous comptons bien nous exprimer. Gardons le cap, en ce temps de pandémie. Maintenons notre capacité à entretenir des relations sociales, lesquelles sont mises à rude épreuve. Luttons contre cette tendance à se replier sur soi, à faire cavalier seul, à suivre le chemin de l’individualisme plutôt que le chemin plus long de l’intérêt général et du vivre ensemble.

Une nouvelle année, de nouveaux espoirs (Janvier 2022)

Pour Sassenage, une fierté partagée

C’est sans regret que nous avons dit adieu à cette année 2021.
Bienvenue à 2022 que nous souhaitons belle et heureuse, que la sérénité et la santé soit au rendez-vous ! Il est de coutume de faire le bilan de l’année écoulée… et de prendre des engagements pour l’année à venir.
2021 a été marquée un peu moins par la pandémie, mais l’éclosion de nouveau variant est apparue, avec ces conséquences économiques, sociales et psychologiques qui se feront, hélas, encore sentir pendant une longue période, nous ne pouvons qu’avoir une pensée particulière pour les victimes, les malades, les personnes isolées et l’avenir de nos enfants.
Au revoir 2021, saluons le travail des agents des services municipaux, des acteurs économiques, des enseignants, des sapeurs-pompiers, des représentants des forces de l’ordre, des personnels de santé… remercions toutes ces forces pour leur engagement au quotidien.
2022. Qu’elle soit l’année d’un nouvel espoir, nous ne pouvons que souhaiter que cette crise sanitaire fasse germer les prémices d’une réflexion sur le sens de nos vies et sur davantage d’ouverture aux autres.
De notre côté nous allons continuer à avancer, dans l’intérêt des Sassenageois, de notre commune, c’est le centre quotidien de nos préoccupations, être à vos côtés, à votre écoute, être votre relais.
Gardons espoir et espérons dans les semaines à venir nous retrouver pour partager ensemble des moments de solidarité et de convivialité.
Meilleurs vœux à tous

Préparation et tradition (Décembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Après des mois d’interdiction, de restrictions en tous genres, après des mois de frustration de ne pouvoir organiser des manifestations, des animations, des activités, préparer notre agenda des festivités afin de dynamiser notre commune par la richesse d’événements, permet de vous informer, mais pas seulement.
C’est aussi, vous l’aurez compris, nous retrouver et de retrouver petit à petit un goût de retour à la vie normale, avec tous ces moments de bonheur et de partage qui sont d’excellentes raisons d’aimer Sassenage et ce dernier mois de l’année.
Rencontrer des créateurs, des artistes, le travail des associations, ses actions de solidarités, des concours, des visites, des ateliers, des expositions, des bourses, des cercles de lecture, des concerts, le programme théâtral, préparer les fêtes de fin d’année, la liste est longue.
Retrouver la tradition des illuminations, source d’émerveillement pour petits et grands, parer de lampions et décorations de Noël notre tout jeune marché de Noël du centre bourg où de nombreux Sassenageoises et Sassenageois se retrouver et flâner, découvrir des idées de cadeaux, autour d’un vin chaud et voir milles lumières dans le ciel.
Joyeuses fêtes de fin d’année à tous, et on se donne rendez-vous pour de nouveaux objectifs, de nouveaux défis en 2022.

Les Sassenageois ont du cœur (Novembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Dans cette rubrique, nous exprimons nos ambitions, expliquons nos actions et décisions, évoquons nos projets et priorités. Il nous tient à cœur de la consacrer ce mois-ci à la lutte contre le cancer du sein, première cause de mortalité par cancer chez les femmes.
Octobre rose a permis de s’informer et se mobiliser. La Ville, le CCAS et les associations ont contribué activement à ce grand élan solidaire, et il était important pour nous de saluer ici toutes les initiatives, en commençant par l’évènement impulsé par le Tennis Club de Sassenage, avec de très nombreux partenaires, pour soutenir la recherche. Leurs animations sportives et autour du bien-être, et l’action artistique de sensibilisation via le projet Vénus ont ainsi permis d’aborder le rapport au corps de la femme et à la maladie de façon sensible.
Idem pour la zumba géante organisée par le CCAS, et son ambiance festive, ou pour l’atelier couture « De fil en aiguilles » porté par l’Espace Familles pour confectionner des coussins cœur et collecter des rubans roses (59 000 rubans pour Curie).
La mobilisation sassenageoise a aussi permis de mettre en lumière la Ligue contre le Cancer, qui œuvre au quotidien pour collecter des dons au profit de la recherche médicale et scientifique, et pour informer le plus grand nombre.
Cette édition 2021 d’Octobre rose à Sassenage exprimait enfin un soutien sincère à celles et ceux qui combattent cette maladie.
Continuons à les épauler et restons mobilisés.

Construire ensemble le monde de demain (Octobre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La défense du cadre de vie et la préservation de l’environnement figurent au rang des priorités que nous portons collectivement au sein du groupe majoritaire. Ce ne sont pas de vains mots. Il s’agit d’une ambition majeure que nous traduisons en actes, concrètement, sur tous les terrains.
Pratiques écoresponsables en matière de gestion des espaces verts, acquisition de véhicules moins polluants, actions que nous menons en termes de performance énergétique des bâtiments, installation de chaufferies bois, valorisation des circuits courts, réduction des îlots de chaleur (esplanade de la mairie, végétalisation de la cour des Pies…), animation communale et actions de sensibilisation (World Clean Up Day, Fête de la nature…), projet de voie urbaine des Iles que nous portons avec vigueur pour désengorger la traversée de Sassenage, défendre l’intérêt des Sassenageois exposés aux risques induits par ce trafic (pollution, sécurité…), et envisager in fine un partage apaisé et sécurisé des voiries pour tous, notamment les usagers les plus vulnérables, au service des mobilités douces…
Nous nous attelons à inscrire nos projets dans une démarche durable et vertueuse, tous attentifs à être des acteurs investis et responsables pour répondre collectivement aux grands enjeux environnementaux et sociétaux d’aujourd’hui et de demain.
C’est une question d’intérêt général. Nous nous y employons, pour vous et avec vous.

Conscience et engagement (Septembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Jetons un œil sur cet été intense à bien des égards : évoquons les résultats des élections départementales et régionales, qui sont une chance pour Sassenage. Nous pouvons compter sur le soutien du Département et de la Région, partenaires incontournables de nos projets. La recrudescence de la crise sanitaire et les mesures induites pour soutenir la couverture vaccinale ont largement été sources de préoccupations, voire de tensions.
Le moral est atteint ici, là… Nous avons d’ailleurs une pensée pour les habitants des nombreux territoires victimes des intempéries les plus meurtrières recensées ces vingt dernières années, ou qui subissent les ravages des incendies de forêt.
Les temps sont durs, le monde est fou, mais il revient à chacun de se sentir concerné, d’agir et réagir. Nous devons tous en avoir conscience, assumer nos responsabilités et appréhender nos libertés individuelles au regard de celles des autres, au service de ce juste équilibre qui cimente le bien vivre ensemble, le respect de ce et ceux qui nous entourent.
C’est un engagement que nous nous devons pour franchir les obstacles, pour relever les défis, pour nous soutenir mutuellement.
En cette rentrée, cette conviction se traduit par notre mobilisation à vous accompagner, au quotidien (actions du CCAS…), dans les loisirs (Pass’sport culture, activités diverses…), en matière d’environnement et d’enjeux climatiques (végétalisation de la cour des Pies)…
Tous mobilisés, pour demain, résolument.

Ensemble pour la jeunesse (été 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Les jeunes ont été épargnés par les formes graves du coronavirus, et tant mieux. Par contre, cette crise s’est traduite pour eux par de nombreuses ruptures (scolaires, affectives, psychologiques), et c’est sur leur santé mentale, leurs études, ou encore leur niveau de vie que s’en mesurent les effets.
Leur mal-être est palpable, leur vulnérabilité sociale préoccupante.
Le marché de l’emploi s’est contracté (suppressions de postes, frilosité des dirigeants face à l’inconnu…), rendant encore plus difficile l’obtention d’un job d’été, d’un stage ou d’un premier emploi.
Plus que jamais, les soutenir et les accompagner est primordial.
Dans un tel contexte, les chantiers jeunes et jobs d’été proposées par la Ville constituent donc des opportunités d’autant plus précieuses ; la crise ayant de surcroit eu raison du programme 2020.
Ainsi, soucieux de participer activement à l’insertion professionnelle des jeunes sassenageois, nous avons créé 122 postes budgétaires à temps complet pour assurer les renforts ponctuels dont les services de la Ville ont besoin sur les vacances, et ce sont aussi 52 postes qui ont été ouverts au titre des chantiers jeunes.
Recourir aux contrats d’apprentissage est un autre volet de notre action d’accompagnement des jeunes dans leur formation professionnelle. Enfin, d’autres réflexions sont en cours pour les impliquer davantage dans la vie communale, et qu’ils soient pleinement acteurs de cette ville de demain à imaginer tous ensemble…

La preuve par les actes (Juin 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La fin justifie-t-elle les moyens ?
Nous pensons que non, en effet sincèrement convaincus que la politique est un engagement noble au service de tous, et pas contre certains, et que c’est sur le terrain des idées et projets qu’elle doit s’exercer.
Si la liberté d’expression est un pilier fondamental de la démocratie, et nous y sommes viscéralement attachés, elle ne doit pas pour autant autoriser à dire n’importe quoi. Malheureusement, les pratiques que l’on croyait révolues sont tenaces, ne changeant qu’en surface, avec un vernis — finalement de circonstance — qui serait juste mieux passé : les grands discours vertueux, l’esprit d’ouverture porté en étendard, et d’autres habiles manœuvres détournent juste l’attention, histoire de mieux masquer insinuations, attaques l’air de rien, ou presque. On comprend mieux, alors, l’agitation de certains, ou encore que des sujets soient montés en épingle. L’actualité électorale n’est assurément pas étrangère à tout ça.
Notre parti est celui des Sassenageois, exclusivement. Loin des clichés et des positions dogmatiques, il est celui de l’action concrète : la préservation de l’environnement, la participation citoyenne ou encore la culture pour tous ne sont pas de vains mots, mais bien des projets ambitieux que nous portons (désimperméabilisation de la cour des Pies, consultations des Sassenageois sur de nombreuses thématiques, gratuité de la médiathèque, street art dans l’espace public…).
Merci pour votre clairvoyance.

Optimisation maximale (Mai 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

« L’argent ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval », telle est la formule décalée que nous avons choisie pour évoquer les finances communales et la raréfaction des recettes.
La taxe foncière et le produit des services vont bientôt constituer les seuls encaissements de la Ville. En effet, la décentralisation engagée en 1981 s’est traduite par le transfert de compétences jusqu’alors assurées par l’Etat, vers les collectivités locales (écoles par exemple) ; transfert assorti de l’attribution d’une compensation des charges induites. Sauf que…
Sans trop entrer dans le détail de son calcul basé sur des critères de population, superficie, écarts de richesse ou encore inégalités de charges entre collectivités, cette dotation globale de fonctionnement (DGF) fond comme neige au soleil…
Aujourd’hui, la Ville ne perçoit en effet que 82 329 € (0,42 % du budget de fonctionnement) contre 1,16 million d’€ en 2014 (6,62 %). La baisse par rapport à 2020 est de 42 % ! Cette réduction drastique intervient dans un contexte global toujours plus tendu, impacté par la crise sanitaire (fermeture de services, pertes de recettes, dépenses supplémentaires pour assurer la sécurité des agents et usagers…). Mais avec rigueur et prudence nous parvenons à maintenir le cap et à investir sans recourir à l’emprunt ni augmenter la fiscalité locale.
C’est une réalité, mais préserver la qualité du service public et le moderniser reste notre priorité, et l’agilité, la force de notre gestion.

Servir plutôt que détruire (Avril 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La critique est facile, mais encore faut-il qu’elle soit constructive. La démocratie comme la défense de l’intérêt général ont plus à gagner d’une opposition de dialogue que d’une opposition systématique. De cette posture de principe, les gens n’en veulent d’ailleurs plus, préférant les débats sur le fond aux attaques personnelles, guerres d’ego et autres polémiques stériles et perfides. Les épouvantails agités pour faire peur, nuire ou brouiller les esprits ne le savent que trop, en effet mis sur la touche, relégués aux oubliettes et sujets à de vieux relents nauséabonds…
Si s’investir dans la vie publique et s’engager pour les autres expose à la critique, c’est aussi et surtout l’expression d’un dévouement, d’un pas vers l’autre pour le comprendre, l’accompagner et le servir, et c’est justement le sens de notre action collective pour Sassenage et les Sassenageois.
Notre proximité, les consultations et réunions de concertation que nous menons régulièrement témoignent de notre volonté de construction partagée, au plus près des besoins et attentes, avec discernement, sans craindre les critiques. Elles illustrent aussi la considération que nous portons à l’expertise d’usage de tous les Sassenageois, sur le terrain, car c’est ensemble que nous réussirons.
C’est essentiel. C’est notre priorité.
L’intelligence plutôt que la virulence. L’action plutôt que l’agitation. Telle est notre ligne de conduite, incarnée avec dignité et sens des responsabilités.

Maintenir la flamme de l’espoir (Mars 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

C’est un triste anniversaire qui s’annonce pour nous tous mi-mars, celui, en effet, de l’entrée de la France dans cette interminable crise sanitaire. Voilà donc bientôt un an que le pays est paralysé, avec notamment des pans entiers de l’économie nationale contraints à un arrêt forcé, avec des échéances attendues qui sont finalement toujours de mauvais augure.

Car c’est bien là, aujourd’hui, le mal qui nous ronge : cette impossible projection, cette attente de jours meilleurs qui sans cesse s’éloignent.
Même ceux qui étaient jusqu’alors optimistes sont gagnés par le doute, et la cicatrice causée par cette pandémie sera assurément longue à guérir, durablement profonde.
Nous vivons une crise sans précédent, et il ne s’agit donc pas de jeter l’opprobre sur le gouvernement, mais ces épisodes de contraintes qui se suivent et se ressemblent ont fait naître un phénomène nouveau, inquiétant, traduit par des signes de relâchement, en écho à cette aspiration, somme toute légitime, de renouer avec cette autre vie, celle d’avant, riche de contacts et de bons moments partagés sans crainte.

Mais plus que jamais, nous devons rester vigilants, nous soutenir mutuellement pour ne pas réduire à néant tous les efforts fournis depuis un an, incarner avec force ces valeurs de bienveillance et de solidarité pour maintenir cette précieuse lueur d’espoir, pareille à la flamme olympique, incandescent symbole de persévérance, au service de la paix et de l’amitié…

Fédérer et le prouver en actes (Février 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Cette singulière année 2020 restera durablement dans nos mémoires, de par son impact sur notre quotidien, mais aussi de par ses lourdes conséquences économiques et sociales, notamment pour ceux qui ont été frappés le plus cruellement (commerçants et restaurateurs, acteurs du monde culturel…).
Et c’est sans parler des dégâts causés aussi dans bien d’autres secteurs, comme par exemple le sport, l’animation et l’évènementiel, le milieu associatif… Et cette liste n’est pas exhaustive tant l’ampleur de la crise nous échappe.
Ceux pour lesquels se joue la pérennité même de leur activité sont bien plus nombreux qu’imaginé, avec tout ce que cela induit humainement.
Si nous avons toujours témoigné notre attachement au bien-vivre ensemble, 2020 l’a plus que jamais rendu concret, palpable…
C’est dans de tels moments que faire corps est primordial. Nous avons fait la preuve tous ensemble de notre résilience pour accompagner, soutenir… Et par-delà l’adversité, c’est ce que nous nous évertuons à faire au quotidien, en vous interpelant, en vous invitant à vous exprimer… Bien que symbolique, le dernier exemple en date — la vidéo des vœux — illustre précisément cet état d’esprit qui nous anime pour qu’« Ensemble » ne soit jamais un vain mot, quel que soit finalement le registre.
Autres illustrations récentes : la consultation relative au projet de maison de santé, ou encore celle portant sur la participation citoyenne…
Les actes parlent, irréfutablement.

Résolument unis (Janvier 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Le premier confinement a permis l’émergence d’un large élan solidaire, mais la répétition d’un tel évènement n’a pas été sans incidence sur notre moral à tous. Heureusement, ce nouveau coup porté par la crise sanitaire n’a pas eu raison de cette belle dynamique amorcée. La capacité de mobilisation est toujours là. Elle s’est d’ailleurs exprimée à nouveau lors de la campagne régionale de dépistage à la Covid-19 d’avant Noël. Il était évident pour Sassenage d’être partie prenante, et dès début décembre, quand l’opération se préparait, les Sassenageois de la réserve communale de sécurité civile se sont engagés aux côtés de la Ville. Merci à eux.
La solidarité n’est pas un vain mot à Sassenage, et nous nous en félicitons.
S’il est par contre une triste réalité que la crise a mise en lumière, c’est la recrudescence des violences conjugales et intra-familiales. Les statistiques nationales font froid dans le dos.
Lutter contre ces violences est l’affaire de tous. Nous devons là aussi faire preuve de la plus grande vigilance, aider les victimes à libérer leur parole… Nous devons signaler tout agissement quand nous en sommes les témoins. Bien sûr, le CCAS est mobilisé, mais nous devons tous l’être en tant qu’individus, car c’est aussi une question d’éducation, de citoyenneté, d’humanité…
Que cette fin d’année soit douce pour vous tous, et qu’ENSEMBLE nous relevions les défis de 2021, avec conviction et fraternité…
Meilleurs vœux de bonheur et de santé à vous, sincèrement.

L’intergénérationnel, une force et une priorité (Décembre 2020)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Cette crise sanitaire nous invite à observer la plus grande vigilance pour garantir la santé de tous, et préserver notamment les plus âgés et vulnérables, tout en ayant une écoute diligente de cette jeunesse désemparée par l’impossibilité de se projeter. En ces temps troublés, les jeunes expriment cette envie de vie sociale, « pour que jeunesse se passe ».
Plus que jamais, il faut que chacun se sente soutenu et entendu, mais aussi et surtout que convergent nos efforts, par-delà les générations, parce vaincre le virus doit être l’affaire de tous, sans relâche.
A l’aube de ces fêtes de fin d’année, il nous appartient collectivement de maintenir ce précieux lien intergénérationnel, d’être aux côtés de nos aînés pour lesquels Noël a aussi cette saveur particulière des souvenirs en famille, ces souvenirs qui ressurgissent et se partagent avec émotion dès que l’occasion se présente.
La crise sanitaire a eu raison du traditionnel repas des seniors, mais en aucun cas elle ne doit nous priver de l’esprit de Noël. Bien que son organisation soit cette année un véritable casse-tête (consignes sanitaires, augmentation du nombre de bénéficiaires…), la distribution des colis de Noël sera à n’en pas douter l’un de ces moments privilégiés.
Luttons ensemble contre l’isolement. Facilitons les échanges entre les jeunes et les moins jeunes, pour que chacun s’enrichisse de l’autre, ne serait-ce que par un sourire, un dessin, une petite attention…

Ensemble (Novembre 2020)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La conjoncture actuelle est assurément pesante pour nombre d’entre nous : crise sanitaire qui s’intensifie, morosité économique, difficulté à se projeter, mais aussi tension sociale, terrorisme…
Soyez assurés que nous sommes plus que jamais à vos côtés, pour vous accompagner au quotidien, répondre à vos attentes, besoins et autres préoccupations. Nous veillons à toujours l’être, mais en ces temps contrariés, il nous semble important de vous le rappeler avec sincérité et conviction.
Il nous tient également à cœur de vous réaffirmer notre profond attachement à la bienveillance, à la solidarité, au bien vivre ensemble, bref, à la liberté, à l’égalité et à la fraternité, ces valeurs républicaines qui constituent le socle de notre société, et les principes fondateurs de notre démocratie. Les défendre est un devoir. Les incarner aussi. C’est l’affaire de chacune et chacun d’entre nous. C’est la quintessence de la citoyenneté.
Vivre ensemble, c’est se respecter soi, et respecter l’autre. C’est prendre conscience de ses propres comportements et de leur impact sur autrui. C’est précisément faire preuve de tolérance, d’ouverture, de reconnaissance et de réciprocité. Soyons tous engagés pleinement à faire de nos différences d’origines, de parcours de vie, de sensibilités, de convictions, notre plus grande richesse et la force de notre collectif, au service de notre indivisible unité républicaine. Chaque instant est une occasion à saisir, dans l’intérêt général.

Ensemble, au service de tous (Octobre 2020)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Après un début d’année chaotique, le conseil municipal a enfin été installé le 10 juillet.
Avec 52,13 % des suffrages exprimés en faveur de notre liste, les Sassenageois nous ont renouvelé leur confiance. Cette légitimité réaffirmée nous est précieuse, et nous, Groupe Majoritaire, en sommes sincèrement reconnaissants.
Merci à toutes et tous pour votre soutien. Et que celles et ceux qui n’ont pas fait ce choix soient assuré(e)s de notre attachement à représenter et défendre l’ensemble des habitant(e)s, et que l’intérêt général prime sur toute autre considération particulière, partisane, géographique… Nous en avons déjà largement fait la preuve, en effet toujours soucieux de répondre aux besoins et de préserver le cadre de vie de tous les Sassenageois, sur tout le territoire communal.
Dernier exemple en date, les nombreuses actions et autres mesures de soutien mises en œuvre pour accompagner personnes fragilisées, familles, commerçants…, au titre de la gestion de crise. Elles en sont l’expression indiscutable, témoignant aussi de cette solidarité que nous avons su incarner tous ensemble avec conviction. Merci à tous.
Cette rentrée a été particulière, mais nous avons su faire preuve d’agilité pour assurer des conditions d’accueil et de sécurité optimales, pour rassurer, et pour traduire encore cette solidarité qui nous est si chère. La gratuité de la médiathèque est la première mesure phare que nous avons d’ailleurs adoptée. Un symbole. Une réalité.

Merci ! (Juillet - Août 2022)

Groupe Pour Sassenage

Chères Sassenageoises, Chers Sassenageois,
suite à l’annonce de la création du nouveau groupe dans le dernier numéro, vous avez été très nombreux à nous soutenir dans cette démarche.
Nous tenons sincèrement à vous remercier pour les échanges constructifs qui ont suivi, cela pose les bases d’un travail en collaboration et d’une co-construction dans les futurs projets de notre commune.
Au lendemain des élections, vos attentes envers les élus se sont renforcées. Dans une conjoncture mondiale incertaine, notre vie quotidienne est directement impactée : baisse du pouvoir d’achat, crise sanitaire, sentiment d’insécurité…
Les citoyens aspirent à de la légèreté et à retrouver une sérénité de vie. Cela ne peut se faire qu’avec de la sincérité et une totale transparence de la part des élus que ce soit au niveau national ou local.
L’humilité et la bienveillance doivent être au cœur de la prise de décision afin de renouer la confiance trop souvent étiolée envers les politiques.
Pour notre groupe, la participation citoyenne est un enjeu majeur de notre futur, chaque habitant doit pouvoir en être acteur quel que soit son âge, son lieu de résidence…
Pour notre groupe, les différences doivent permettre de nourrir des idées qui vont au-delà de nos propres perceptions individuelles.
C’est pourquoi, nous vous proposons de nous faire part de vos avis sur les thématiques que vous souhaiteriez voir développer pour notre commune.
Nous vous souhaitons un bel été !

poursassenage@gmail.com

Nouveau groupe ! (Mai - Juin 2022)

Groupe Pour Sassenage

Chères Sassenageoises, Chers Sassenageois,
Pour faire suite aux derniers événements survenus au sein de l’équipe municipale, et après une longue réflexion, nous vous informons de la création d’un second groupe au sein de la majorité.
Il s’intitule « Pour Sassenage ».
Derrière ce nom, vous retrouvez notre volonté, sans faille, de poursuivre notre engagement dans la continuité du travail entrepris ces dernières années.
Notre but est de pouvoir continuer à oeuvrer, en bonne intelligence, toujours avec bienveillance afin de vous servir vous et notre ville.
Outre le cadre de vie formidable de notre commune et la préservation de notre environnement, l’un des piliers fondamentaux dans nos actions, notre attention se porte sur le « Bien vivre à Sassenage ».
Bien vivre dans notre ville, au quotidien. Pour nous tous habitants de Sassenage, et bien vivre au travail pour nos agents, les deux aspects étant évidemment étroitement liés si l’on recherche l’équilibre.
Nous avons à cœur d’être à l’écoute de vos attentes, vos préoccupations, les conséquences sur votre vie quotidienne des grands impacts sociétaux… Mais également de vos idées et opinions pour l’avenir. Et ce de manière inconditionnelle quel que soit votre âge ou votre secteur résidentiel. Nous prônons la proximité.
C’est avec conviction que nous partagerons nos compétences, nos expériences et serons ouverts au débat dans l’idée de construire ensemble des projets pour notre ville.

poursassenage@gmail.com

Aller au contenu principal