Question

d’actualité

Par le maire Christian Coigné

Expression libre

de l’opposition

S’unir pour Sassenage

 

Farid Benzakour, Marie-Laure Mayoud, Rafael Laboissière, Franck Schneider, Géraldine Palcoux, Isabelle Defay, Pierre-Manuel Chauvet, Vincent Poher.

L’ambition

de la majorité

Pour Sassenage, une fierté partagée

Jérôme Merle, Christine Durand, Jérôme Boetti Di Castano, Mylène Gourgand, Michel Vendra, Brigitte Gallo, Jean-Pierre Serraillier, Marie-Frédérique Di Raffaele, Jérôme Giachino, Daniel D’Olivier Quintas, Hervé Madinier, M’hamed Benharouga, Sylvie Genin-Lomier, Roxane Gonsalez, Hajera Turki, Gaëlle Nicolas, Assunta Rosin-Bedin, Benjamin Torelli, Francette Gierczak, Jean-Philippe Veau, Nathalie Levrat, Jean-Pierre Ravetto, Amandine Aimone-Chenevay, Thierry Masnada.
Priorités culturelles (Avril 2021)

Par le maire Christian Coigné

L’accès à la médiathèque est totalement gratuit pour l’usager, en écho à notre ambition politique de rendre la culture accessible à tous. Les abonnements aux périodiques ont cependant un coût pour
la Ville, donc pour le contribuable sassenageois, et l’équipe municipale est seule responsable de la dépense publique.
Par ailleurs, le monde évolue. En effet, un flux croissant d’informations passe maintenant par des médias grand public. Un accès facilité donc, mais qui n’est pas sans causer des difficultés financières aux acteurs traditionnels de l’édition, lesquels s’éteignent malheureusement à petit feu. Un impact d’autant plus marqué pour les périodiques traitant d’actualité, qui ont une durée de vie très limitée.
D’autre part, les bibliothécaires se doivent une certaine pluralité d’acquisition, dictée par leur professionnalisme, bien entendu, mais également par le budget alloué.
Fort de ces différents paramètres, il nous parait beaucoup plus juste et équitable de nous consacrer aux périodiques traitant de sujets qui font référence, et qui donc sont intemporels. C’est bien le rôle d’une médiathèque de posséder une bibliothèque pluridisciplinaire permettant à l’usager de pouvoir trouver le livre ou l’article auquel il peut se référer quand il en a le besoin. En conséquence, nous estimons que le périodique d’actualité, obsolète dès le lendemain de sa parution, n’a pas sa place en médiathèque.
La culture a une place importante à Sassenage, et contrairement à beaucoup d’autres communes, malgré la crise financière et le désengagement de l’État, nous avons maintenu notre budget culturel à la médiathèque, au conservatoire et au Théâtre en Rond. Nous avons également maintenu les subventions à nos associations culturelles et sportives. Plus spécifiquement, la médiathèque a bénéficié ces dernières années d’investissements conséquents pour améliorer le confort des usagers et des professionnels, et en faire un espace privilégié de lien social. Nous l’avons par ailleurs rendue gratuite à tous les Sassenageois en septembre dernier. La Ville participe également au financement de la numothèque, disponible à tous les adhérents de la médiathèque, et qui, par la force de la mutualisation, permet la mise à disposition de nombreux périodiques et autres ouvrages. La médiathèque doit contribuer à la réduction de la fracture sociale, et c’est pour cette raison que nous avons fait le choix d’investir massivement : achat de liseuses mises gracieusement à la disposition des usagers, création d’une salle informatique au sein même de la médiathèque (travaux prévus cette année) permettant des formations sur le numérique et des consultations en ligne…
Les élus sont garants de l’argent du contribuable, et donc responsables de sa gestion. C’est pourquoi nous avons fait de l’optimisation des services au public sassenageois notre priorité.

Les moustiques, le retour… (Mars 2021)

Par le maire Christian Coigné

Après un hiver doux, le retour du printemps induit celui des moustiques. Il faut se préparer dès maintenant à éviter la prolifération de ces nuisibles qui, il faut l’avouer, nous gâchent la vie, et surtout les soirées d’été en extérieur, sans vent.
Ainsi, il faut assécher notre environnement, car ces insectes ravageurs adorent l’eau stagnante dans laquelle ils pondent leurs nombreux œufs. C’est pourquoi quelques précautions d’usage suffisent à réduire leur nombre. Éviter l’eau stagnante dans les soucoupes des pots de fleurs en mettant du sable : ainsi, les plantes restent humides, et les moustiques ne pondent pas dans le sable. Éviter toute forme d’eau stagnante : tous
les contenants de récupération d’eau de
pluie doivent être hermétiquement fermés. Nettoyer tous les regards afin qu’il n’y ait plus de feuilles qui bloquent l’évacuation de l’eau. Arroser les pelouses, fleurs et jardins le matin. En effet, l’apport d’eau le soir attire les moustiques. Et puis l’arrosage du matin est bien meilleur avec une terre refroidie pendant la nuit, et qui absorbe mieux l’eau. Bien entendu nous pouvons ajouter aussi les
pièges à moustiques que l’on trouve dans
le commerce. Tout moustique tué freine la prolifération.
D’après les spécialistes, nous n’arriverons
pas à éradiquer les moustiques, mais en appliquant tous les règles de bases et je dis bien tout le monde, nous pourrons réduire leur prolifération. D’ailleurs j’ai pris un arrêté qui interdit tout stockage d’eau stagnante sur la commune. Tout contrevenant sera verbalisé. Depuis trois ans maintenant, nous missionnons l’EID, spécialiste de la démoustication, financée à moitié par la Ville et par le Conseil départemental.
C’est pourquoi, si vous subissez une prolifération de moustiques, si vous avez le moindre doute sur la conservation d’eau stagnante, n’hésitez pas à appeler l’EID au
04 79 54 21 58. Vous trouverez aussi ce numéro dans tous les Sassenage en pages, dans la rubrique « Contacts d’urgence ».
Un technicien assermenté viendra sur place faire un constat, mais aussi sur le quartier avec, à la clé, conseils judicieux et verbalisations pour les contrevenants récalcitrants.
Contre les moustiques, agissons tous : c’est ensemble que nous réussirons.

La confiance (Février 2021)

Par le maire Christian Coigné

Je reprendrai les termes du sage Lao Tseu, qui écrivait bien avant notre ère : « Trois principes mettent en péril les fondements de la société : les guerres, la famine et la confiance en nos gouvernants. Les guerres peuvent être justifiées quand les principes de notre liberté sont atteints, mais la guerre a une fin avec
des conséquences toujours désastreuses. Toutefois, l’humain sait faire face. La famine rend vulnérable, mais là encore, l’humain sait s’adapter quand cela reste provisoire.
En revanche, quand les populations n’ont plus confiance en leurs gouvernants, c’est le chaos, et toujours l’amorce du déclin d’une civilisation ».
Aujourd’hui, notre pays cumule les trois principes de Lao Tseu. Nous sommes en guerre puisque notre pays est sous vigilance attentats maximum, et sans aucune vision sur la fin, de même que pour l’attaque du virus. La misère s’amplifie, avec un nombre croissant de sans-abri et une augmentation galopante de la pauvreté. Quant à la confiance en nos élus, on ressent de plus en plus un décalage entre le microcosme parisien et la vie réelle des territoires, au plus près des réalités quotidiennes. Nous sommes revenus à un pays à gestion centralisée. Pour exemple, il faut faire la chasse aux personnes fichées S, mais les élus des territoires n’ont pas accès à ce fichier.
Au début de la pandémie, le masque ne servait pas à se protéger du virus, puis celui en tissu a été le bienvenu, et maintenant il ne sert à rien… Seul le masque chirurgical est efficace. Il fallait tester les populations en masse, et maintenant cette action aurait été plutôt négative. Il y a peu, il fallait motiver la population pour se faire vacciner, mais finalement il n’y a pas assez de vaccins. Et j’en passe.
Par-dessus tout, l’incertitude sur l’avenir réduit fortement notre faculté d’adaptation. Les messages contradictoires de nos dirigeants ont détruit totalement notre confiance.
Le problème est que le manque de confiance envers nos dirigeants parisiens englobe aussi les élus des territoires. Pourtant ces derniers se battent au quotidien pour le « mieux-vivre, le bien-être et le vivre ensemble » de leurs populations. Alors je vous le dis : évitons les amalgames, et sachons reconnaitre ceux qui vivent le quotidien et qui agissent, et ceux qui existent seulement dans la communication.
À Sassenage, restons motivés. C’est ensemble que nous réussirons.

Vaccination ou résignation (Janvier 2021)

Par le maire Christian Coigné

Bonne et heureuse année aux Sassenageoises et Sassenageois, en souhaitant au plus fort de moi que 2021 soit une bien meilleure année. Retrouver la convivialité des échanges, pouvoir recevoir la famille et les amis en toute sérénité, travailler, sortir, fréquenter les restaurants, le théâtre, les commerces, les salles et terrains de sport, c’est le vœu de tous.
Je souhaite que l’année 2020 ne soit qu’un mauvais souvenir. Mais il nous faut rester vigilants. Seule la vaccination nous sauvera, comme elle a déjà sauvé le monde bien d’autres fois.
Entre vaccination et résignation, il nous faut choisir. Pour ma part je suis volontaire pour me faire vacciner contre la Covid-19 dès que ce sera possible. Je fais confiance aux spécialistes de la santé. Ceux qui choisiront la résignation ne feront que permettre au virus de progresser, et deux confinements sont suffisants. Il y eu trop de décès, et trop des malades qui ont du mal à retrouver leur vigueur. Personne, ni surtout l’emploi et l’économie, ne supportera un troisième, voire un quatrième et encore un cinquième confinement. A bien réfléchir, la vaccination est le seul remède actuel pour nous sortir de cette situation. Alors acceptons la vaccination pour refuser la résignation.
Cette nouvelle année doit être celle d’une relance dynamique de l’économie et de l’emploi.
Nous n’organiserons pas, à regret, la traditionnelle cérémonie des vœux. Toutefois, il me tient à cœur de perpétuer ce temps auquel nous sommes tous attachés. Je présenterai donc mes vœux à la population en vidéo, accessible mi-janvier sur le site internet et sur la page facebook de la ville, pour que nous soyons malgré tout ENSEMBLE, autrement.
La période actuelle est difficile à vivre pour tout le monde. Alors il nous faut garder la tête haute et avancer coûte que coûte. A cœur vaillant, rien d’impossible. Cette expérience nous a confirmé que la solidarité n’est pas un vain mot à Sassenage. C’est ensemble que nous avons œuvré, c’est ensemble que nous réussirons. Alors, bonne année à toutes et à tous, et avec une bonne santé ! Que cette nouvelle année vous apporte toutes les petites choses qui font que la vie est belle et qu’elle vaut la peine d’être vécue. Bas les masques au plus tôt, et vivons…

Toutes et tous en confinement (Décembre 2021)

Par le maire Christian Coigné

Rendu nécessaire par la circulation très active du virus, ce deuxième confinement est globalement plus difficile à vivre.
Même si, par rapport à celui du printemps, il parait moins contraignant, la difficulté réside dans le fait que les restrictions posées manquent de lisibilité, voire de cohérence, pour être pleinement intégrées. Sentiment d’injustice, morosité, refus des consignes…, cette seconde vague a fait naître un profond malaise atteignant significativement le moral des Français.
Alors oui, trouver le juste équilibre entre maintenir l’activité économique et assurer la sécurité sanitaire de tous est un exercice complexe. Mais c’est un objectif impérieux. Et ce qui l’est aussi, c’est de préserver l’emploi. S’il s’agit bien sûr de tout mettre en œuvre pour juguler la pandémie, l’incertitude qui s’installe et le manque de perspectives n’arrangent rien, d’autant que la crise sanitaire est aujourd’hui aussi synonyme d’urgence sociale.
J’ai d’ailleurs une pensée émue pour tous les commerçants et acteurs économiques dont l’activité est considérée comme non-essentielle, et pour tous les salariés « sur le carreau », ceux-là mêmes qui nous sont précieux puisqu’ils incarnent la vitalité de nos communes.
Il est impératif que chacun applique scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque. A cet égard justement, il ne suffit pas de le porter, mais bien de veiller à le changer régulièrement pour ne pas être vecteur de contamination.
C’est par le cumul de ces efforts du quotidien que nous ferons ensemble la preuve de notre sens des responsabilités et de notre capacité à contribuer activement à cette lutte, et donc à ce retour à cette vie sociale plus riche à laquelle nous aspirons. C’est essentiel.
Consommer local, c’est consommer solidaire. J’espère que l’allégement du confinement permettra justement à chacun de privilégier la proximité dans ses achats du quotidien. Nos acteurs économiques ont tout mis en œuvre pour se conformer aux contraintes gouvernementales, et assurer un accueil sécurisé à leur clientèle. Que leurs efforts soient récompensés. Que nous soyons tous au rendez-vous pour saluer la qualité de leur service et pour les soutenir, car à n’en pas douter, les diverses aides prévues, si elles sont bienvenues, ne suffiront pas.
N’oublions pas non plus nos associations, qui souffrent aussi cruellement de l’arrêt brutal de leur activité. Bien que nous ayons maintenu les subventions, et bien que celles qui ont des salariés puissent être aidées par le Département, c’est leur rôle social qui est profondément mis à mal par la crise.
Au niveau communal, nous veillons à préserver la santé de tous, et notamment à accompagner les plus fragiles et les plus isolés. Elus et Personnels de la Ville s’y emploient quotidiennement à mes côtés, et il s’agit non seulement de recenser leurs besoins et attentes, mais aussi d’être à l’écoute de leur moral.
Bref, que ces temps troublés que nous traversons nous invitent à être toujours plus bienveillants, rigoureux et respectueux, des consignes comme d’autrui.
C’est ainsi seulement, et ensemble, que nous réussirons.

L’intelligence collective au service de tous (Novembre 2021)

Par le maire Christian Coigné

L’équipe d’élus que je conduis, en partie renouvelée, partage un attachement fort à la continuité républicaine et à l’application stricte des engagements que nous avons pris devant les Sassenageois pendant la campagne électorale.
Ainsi, comme nous l’avons toujours pratiqué à Sassenage, la proximité et l’écoute des habitants sont au cœur de notre méthode de travail. Les élus du groupe majoritaire, et plus particulièrement les adjoints qui me représentent directement par délégation, ont cette précieuse mission : écouter, recenser, échanger, pour ensuite partager et décider ensemble.
Être élu, c’est aussi et surtout avoir des idées et des projets, faire des choix, et in fine prendre des décisions au service du seul intérêt général.
Ce n’est pas toujours simple. Mais quel que soit l’arbitrage final, nous nous devons de l’argumenter systématiquement pour lui donner du sens et permettre à chacun de mieux appréhender l’action publique.
En faisant le choix de notre équipe, les électeurs ont exprimé leur confiance en notre programme. Largement diffusée, notre profession de foi constitue d’ailleurs l’unique feuille de route qui va nous guider sur les six prochaines années.
Toutes nos décisions et actions concourent à atteindre ces objectifs que nous nous sommes engagés à tenir. Il en va ainsi du courrier que j’ai adressé au président de Grenoble-Alpes Métropole dès son élection pour réaffirmer la position que nous, groupe majoritaire, défendons avec force sur trois dossiers majeurs pour Sassenage : tout d’abord, l’arrêt du projet « Portes du Vercors » pour orienter le foncier disponible vers des pratiques écoresponsables, notamment du maraîchage urbain. Autre dossier : le déplacement du projet de transport par câble au nord du territoire communal. Le tracé envisagé, à la limite de Fontaine et Sassenage, n’est en effet pas acceptable puisqu’il n’apporte aucune réponse à l’impérieuse nécessité de délester le trafic sur la commune. Enfin, et dans le même esprit, nous continuons à défendre avec conviction et arguments l’indispensable création de la voie urbaine des Iles.
Les nouveaux élus qui ont intégré l’équipe municipale sont porteurs d’idées nouvelles précieuses dans nos réflexions, par exemple en matière d’organisation et de modernisation des services pour améliorer l’accueil des usagers, gagner en efficience, répondre toujours mieux aux attentes et besoins de la population…
Elus et agents de la Ville sont pleinement investis au service du public. C’est une priorité partagée par tous. En ce sens, nous intensifions le travail en commun, croisons nos approches technique et politique, et misons sur la richesse de nos différences et sensibilités pour servir nos réussites collectives.
Enfin, les séances du conseil municipal sont l’enceinte légale des débats. Alors débattons et avançons pour améliorer la qualité de vie des Sassenageois, lesquels le méritent bien, surtout en ces moments difficiles de crise sanitaire.

C’est la rentrée (Octobre 2021)

Par le maire Christian Coigné

Après un printemps dense en gestion quotidienne et continuelle (élections, confinement…), je suis heureux de vous retrouver. Sassenage a été relativement épargnée par le virus, mais restons prudents et vigilants.
La rentrée reste chargée pour répondre aux attentes de chacun, bien légitimes mais chronophages en mobilisation des élus et des services de la Ville.
Nous venons de recevoir le rapport final du contrôle de la Chambre Régionale des Comptes, effectué au premier semestre 2019 sur la gestion communale de 2013 à 1018. Ce rapport fera l’objet d’un dossier détaillé dans le numéro de novembre de Sassenage en pages. Toutefois, c’est un audit administratif qui permet de rectifier certaines actions au regard des textes et lois, toujours plus nombreux et complexes en matière de gestion publique.
Un point positif : pas d’irrégularité constatées, seulement des recommandations que nous allons suivre, même si certaines ont déjà été engagées depuis 2019. La CRC relève une gestion exemplaire du Partenariat Public Privé (PPP) concernant l’éclairage public, avec des résultats bien meilleurs que ceux envisagés. Un point également relevé sur les marges de manœuvre financières faibles du fait d’un taux élevé des taxes communales. Toutefois au regard des équipements publics, la Ville n’a pas de besoin en investissements nouveaux, donc pas d’emprunt ni d’augmentation des taux en prévision. Je rappelle quand même que l’audit a été effectué avant la baisse des taux que nous avons engagée en 2019. Actuellement, nous sommes en-dessous des taux des communes de l’agglomération, en comparaison à la population et aux équipements publics.
Les autres points concernent la gestion administrative des employés, qui sont bien considérés dans notre commune. Ce que nous, élus, estimons normal eu égard à la fonction de service au public, lequel est largement reconnu sur Sassenage.

Un budget 2021 à la hauteur des enjeux ? (Avril 2021)

S’unir pour Sassenage

En réponse aux crises que notre société traverse, les orientations budgétaires nationales, métropolitaines, ou de nombreuses collectivités locales, ont choisi de placer la transition écologique et l’aide aux plus démunis en priorité de leur politique publique. Pourtant, à Sassenage, le groupe majoritaire a choisi comme priorité pour ses investissements : «la sécurité des biens et des personnes», «l’entretien du patrimoine» et «le cadre de vie et l’environnement».
Devant l’absence même du terme de «transition écologique», la majorité nous a répondu que : «[Sassenage] sera au rendez-vous de la transition quand il sera nécessaire de le faire ».
Mais alors quand ? Le terme « Urgence » climatique nous donne le calendrier ! N’attendons pas qu’il soit trop tard !
Et comment ? Comme le propose la majorité ?
– En se convainquant que les actions engagées sont suffisantes ?
– Ou par exemple en diminuant le budget consacré aux plantations d’arbres en affirmant que les Cuves sont un espace de fraîcheur suffisant pour toute la population ?
C’est pourtant dès à présent qu’il faut anticiper les canicules de demain.
Saluons les actions entreprises par la majorité mais soyons pragmatiques, cela n’est pas suffisant.
Nous réaffirmons la nécessité que la transition écologique soit un axe prioritaire pour la ville, visible à travers un plan d’action et des objectifs chiffrés.

www.sunirpoursassenage.fr
www.facebook.com/sunirpoursassenage
contact@sunirpoursassenage.fr

 

 

La culture de tous, pour toutes les sensibilités (Mars 2021)

S’unir pour Sassenage

Les élus de la majorité ont décidé de supprimer l’abonnement de la médiathèque au Canard Enchaîné car « cette revue ne correspond pas à la politique culturelle de la ville » pouvait-on lire récemment sur le présentoir à journaux de la médiathèque. Cette décision a ému de nombreux Sassenageois et a provoqué une vive réaction sur les réseaux sociaux.

À l’heure où la plupart des lieux culturels sont fermés, notre médiathèque reste la seule offre culturelle accessible à tous les Sassenageois. C’est un lieu où nous devons trouver une offre culturelle diversifiée qui ouvre les consciences et en particulier celles des jeunes.

Si ne pas faire concurrence aux commerces était le vrai motif, comme nous avons pu le lire, alors l’avenir de la médiathèque serait-il à craindre ? Le prêt de livres est-il lui-même une menace pour les librairies ?

L’abonnement au Canard, dont nous souhaitons la continuité, ne coûte que 5€ par mois. Nos finances sont-elles si dégradées ?

Nous souhaitons souligner notre confiance envers les professionnels de la médiathèque et leur compétence en matière de choix de documents. Les quelque 25000 pièces disponibles, dont les périodiques locaux et nationaux, permettent un éventail affiché d’opinions différentes et ainsi d’une liberté de pensée. Ce qui est un marqueur fort d’une démocratie.

Le Groupe SUPS:
Site web: www.sunirpoursassenage.fr
Facebook: www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail: contact@sunirpoursassenage.fr

 

Aidez-nous à vous faire entendre ! (Février 2021)

S’unir pour Sassenage

Les temps changent.
Aujourd’hui, une vraie participation citoyenne à Sassenage est primordiale. Bien gérer une commune c’est aussi impliquer directement et réellement les premiers concernés : les habitants.
La démocratie participative ne se limite pas à demander l’avis des citoyens sur quelques points mineurs.
Elle signifie l’implication des habitants dans les grandes décisions concernant la commune, en les associant à la conception et réalisation des projets les plus importants, en leur donnant un vrai pouvoir.
Elle permet aussi d’augmenter la confiance envers les élus.
Nous souhaitons la mise en place de vrais outils de démocratie participative, en commençant par l’Interpellation Citoyenne : un sujet recevant un nombre suffisant de signatures de nos concitoyens, par voie de pétition, sera alors traité en Conseil municipal.
Cet outil existe dans d’autres villes de l’agglomération.
Lors de la révision du règlement intérieur du conseil municipal, nous avons soumis cette proposition au groupe majoritaire, qui l’a rejetée.
Alors passons à l’action ! Interpellons ensemble M. Le Maire et sa majorité par une pétition demandant la mise en place de l’interpellation citoyenne à Sassenage.
Donnons aux Sassenageois de vrais moyens pour se faire entendre !

Pour signer la pétition
https://forms.gle/RUaGMBQBV27weZhh7

Plus d’informations sur la démocratie participative : www.sunirpoursassenage.fr

www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

Faisons de 2021 une année plus solidaire et écologique ! (Janvier 2021)

S’unir pour Sassenage

Après une année 2020 qui nous a collectivement éprouvé, 2021 arrive déjà. Nous avons bien évidemment une pensée toute particulière à toutes celles et tous ceux d’entre nous que cette année n’aura pas épargné.

Comme la période le veut, nous souhaitons sincèrement vous adresser nos vœux les plus sincères au seuil de cette année qui commence. Que 2021 vous apporte sérénité, santé et bonheur.

Formulons le vœu qu’en 2021 la crise sanitaire soit derrière nous et que, collectivement, nous puissions à nouveau retrouver notre vie sociale qui est tant nécessaire à notre équilibre.

Pour Sassenage, nous serons au rendez-vous pour imaginer et construire ensemble les solutions pour demain : c’est par plus de solidarité et une action résolue en faveur de la transition écologique que notre territoire sera mieux armé pour affronter l’avenir.

Face au doute, au repli sur soi, faisons le choix de l’audace et du collectif !

Contactez-nous :
site web: www.sunirpoursassenage.fr
Facebook www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

Mettons la solidarité au cœur de notre vie communale (Décembre 2021)

S’unir pour Sassenage

La crise sanitaire que nous vivons se double d’une crise sociale majeure. Même dans une commune assez privilégiée comme la nôtre, beaucoup de Sassenageois se retrouvent dans une situation difficile, générée par des pertes de revenus (chômage partiel, perte d’emploi, baisse du chiffre d’affaires), par l’isolement et la solitude.

Pour nous, la protection de nos concitoyens les plus vulnérables est une priorité.

Lors du dernier conseil municipal, nous avons mis l’accent sur la nécessité d’ajuster le budget municipal pour faire face à la réalité de la crise. Nous avons insisté sur le rôle essentiel que doit jouer le CCAS qu’il faut rendre plus visible : il est un lieu d’aide important pour tous les Sassenageois en difficulté, situation précaire ou isolés.
Durant cette période, les besoins augmentent alors anticipons. Et parce qu’il est parfois difficile de demander de l’aide, allons au-devant de la population.

Être solidaire, c’est aussi soutenir nos petits commerçants et producteurs locaux qui font vivre notre ville. Noël approche, pensez aux commandes en ligne ou par téléphone. Nous saluons également les initiatives de citoyens Sassenageois qui se mobilisent pour le commerce local
www.localdenosmontagnes.com
https://mesproduitsdici.fr

Contactez-nous :
site web: www.sunirpoursassenage.fr
Facebook www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr
En cette fin d’année, restons solidaires et bienveillants !

Au delà de la crise (Novembre 2021)

S’unir pour Sassenage

Nous traversons une crise qui bouscule nos vies. Saisissons-nous de cette situation incroyable pour rassembler toutes nos énergies et proposer des solutions nouvelles.
De nombreux domaines sont impactés : santé, économie, social, mobilités, libertés.
Nous ferons des propositions pour favoriser l’économie locale, pour encourager et sécuriser les modes de transports doux, pour diminuer l’empreinte énergétique de la commune, pour développer la démocratie participative…
Notre groupe minoritaire est mobilisé pour apporter sa contribution à l’action municipale.

Les élus de S’Unir Pour Sassenage initient un cycle de réunions en visioconférence. Ce sera l’occasion de rendre compte de nos actions dans les conseils municipaux, d’échanger avec vous sur les sujets de notre commune et de présenter un thème en particulier à chaque édition.
La première visioconférence aura lieu le jeudi 19 novembre de 20h à 21h30. Voici le programme :
1. Retour sur les points importants des derniers conseils municipaux (budget, rapport de la chambre régionale des comptes, etc)
2. La transition : pourquoi et quelles actions au niveau de notre commune
3. Questions-Réponses
Vous trouverez sur notre page Facebook et notre site internet les informations et les liens pour participer à cette visioconférence.

Toutes nos contributions sur :
Site web : www.sunirpoursassenage.fr
Facebook : www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

 

Un début de mandature chargé (Octobre 2021)

S’unir pour Sassenage

Nous tenons en premier lieu à remercier les 48 % des électeurs qui nous ont soutenus et nous respectons le choix de ceux qui ont accordé leur confiance à la liste de Mr Coigné.

Les sujets ont été nombreux lors des 2 derniers conseils municipaux, notamment :
• Budget 2020 voté en juillet, pour lequel nous avons fait des propositions d’améliorations, par exemple, au sujet de la mobilité et du CCAS.
• Rapport sévère de la Cour Régionale des Comptes sur la gestion municipale de 2013 à 2018 auquel fut consacrée une grande partie du Conseil Municipal du 14 septembre. Il est riche en informations sur le fonctionnement de notre ville. Nous prenons acte de la situation financière difficile de la commune. Vous trouverez le lien vers ce rapport ainsi que la synthèse de notre analyse sur notre site web.

Par ailleurs, suite à l’ouverture de la classe à l’école Rivoire, à la fermeture de celle de l’école des Pies et à la polémique qui en a résulté à travers les articles du DL, nous tenons à réaffirmer que notre groupe ne souhaite pas entrer dans un conflit politicien avec le groupe majoritaire. Nous souhaitons participer de manière constructive aux projets de notre commune en contribuant aux travaux du Conseil Municipal.

Nous serions heureux de vous rencontrer et de dialoguer avec vous, contactez-nous.

Toutes nos contributions sur :
Site web : www.sunirpoursassenage.fr
Facebook : www.facebook.com/sunirpoursassenage
Mail : contact@sunirpoursassenage.fr

 

Servir plutôt que détruire (Avril 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La critique est facile, mais encore faut-il qu’elle soit constructive. La démocratie comme la défense de l’intérêt général ont plus à gagner d’une opposition de dialogue que d’une opposition systématique. De cette posture de principe, les gens n’en veulent d’ailleurs plus, préférant les débats sur le fond aux attaques personnelles, guerres d’ego et autres polémiques stériles et perfides. Les épouvantails agités pour faire peur, nuire ou brouiller les esprits ne le savent que trop, en effet mis sur la touche, relégués aux oubliettes et sujets à de vieux relents nauséabonds…
Si s’investir dans la vie publique et s’engager pour les autres expose à la critique, c’est aussi et surtout l’expression d’un dévouement, d’un pas vers l’autre pour le comprendre, l’accompagner et le servir, et c’est justement le sens de notre action collective pour Sassenage et les Sassenageois.
Notre proximité, les consultations et réunions de concertation que nous menons régulièrement témoignent de notre volonté de construction partagée, au plus près des besoins et attentes, avec discernement, sans craindre les critiques. Elles illustrent aussi la considération que nous portons à l’expertise d’usage de tous les Sassenageois, sur le terrain, car c’est ensemble que nous réussirons.
C’est essentiel. C’est notre priorité.
L’intelligence plutôt que la virulence. L’action plutôt que l’agitation. Telle est notre ligne de conduite, incarnée avec dignité et sens des responsabilités.

Maintenir la flamme de l’espoir (Mars 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

C’est un triste anniversaire qui s’annonce pour nous tous mi-mars, celui, en effet, de l’entrée de la France dans cette interminable crise sanitaire. Voilà donc bientôt un an que le pays est paralysé, avec notamment des pans entiers de l’économie nationale contraints à un arrêt forcé, avec des échéances attendues qui sont finalement toujours de mauvais augure.

Car c’est bien là, aujourd’hui, le mal qui nous ronge : cette impossible projection, cette attente de jours meilleurs qui sans cesse s’éloignent.
Même ceux qui étaient jusqu’alors optimistes sont gagnés par le doute, et la cicatrice causée par cette pandémie sera assurément longue à guérir, durablement profonde.
Nous vivons une crise sans précédent, et il ne s’agit donc pas de jeter l’opprobre sur le gouvernement, mais ces épisodes de contraintes qui se suivent et se ressemblent ont fait naître un phénomène nouveau, inquiétant, traduit par des signes de relâchement, en écho à cette aspiration, somme toute légitime, de renouer avec cette autre vie, celle d’avant, riche de contacts et de bons moments partagés sans crainte.

Mais plus que jamais, nous devons rester vigilants, nous soutenir mutuellement pour ne pas réduire à néant tous les efforts fournis depuis un an, incarner avec force ces valeurs de bienveillance et de solidarité pour maintenir cette précieuse lueur d’espoir, pareille à la flamme olympique, incandescent symbole de persévérance, au service de la paix et de l’amitié…

Fédérer et le prouver en actes (Février 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Cette singulière année 2020 restera durablement dans nos mémoires, de par son impact sur notre quotidien, mais aussi de par ses lourdes conséquences économiques et sociales, notamment pour ceux qui ont été frappés le plus cruellement (commerçants et restaurateurs, acteurs du monde culturel…).
Et c’est sans parler des dégâts causés aussi dans bien d’autres secteurs, comme par exemple le sport, l’animation et l’évènementiel, le milieu associatif… Et cette liste n’est pas exhaustive tant l’ampleur de la crise nous échappe.
Ceux pour lesquels se joue la pérennité même de leur activité sont bien plus nombreux qu’imaginé, avec tout ce que cela induit humainement.
Si nous avons toujours témoigné notre attachement au bien-vivre ensemble, 2020 l’a plus que jamais rendu concret, palpable…
C’est dans de tels moments que faire corps est primordial. Nous avons fait la preuve tous ensemble de notre résilience pour accompagner, soutenir… Et par-delà l’adversité, c’est ce que nous nous évertuons à faire au quotidien, en vous interpelant, en vous invitant à vous exprimer… Bien que symbolique, le dernier exemple en date — la vidéo des vœux — illustre précisément cet état d’esprit qui nous anime pour qu’« Ensemble » ne soit jamais un vain mot, quel que soit finalement le registre.
Autres illustrations récentes : la consultation relative au projet de maison de santé, ou encore celle portant sur la participation citoyenne…
Les actes parlent, irréfutablement.

Résolument unis (Janvier 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Le premier confinement a permis l’émergence d’un large élan solidaire, mais la répétition d’un tel évènement n’a pas été sans incidence sur notre moral à tous. Heureusement, ce nouveau coup porté par la crise sanitaire n’a pas eu raison de cette belle dynamique amorcée. La capacité de mobilisation est toujours là. Elle s’est d’ailleurs exprimée à nouveau lors de la campagne régionale de dépistage à la Covid-19 d’avant Noël. Il était évident pour Sassenage d’être partie prenante, et dès début décembre, quand l’opération se préparait, les Sassenageois de la réserve communale de sécurité civile se sont engagés aux côtés de la Ville. Merci à eux.
La solidarité n’est pas un vain mot à Sassenage, et nous nous en félicitons.
S’il est par contre une triste réalité que la crise a mise en lumière, c’est la recrudescence des violences conjugales et intra-familiales. Les statistiques nationales font froid dans le dos.
Lutter contre ces violences est l’affaire de tous. Nous devons là aussi faire preuve de la plus grande vigilance, aider les victimes à libérer leur parole… Nous devons signaler tout agissement quand nous en sommes les témoins. Bien sûr, le CCAS est mobilisé, mais nous devons tous l’être en tant qu’individus, car c’est aussi une question d’éducation, de citoyenneté, d’humanité…
Que cette fin d’année soit douce pour vous tous, et qu’ENSEMBLE nous relevions les défis de 2021, avec conviction et fraternité…
Meilleurs vœux de bonheur et de santé à vous, sincèrement.

L’intergénérationnel, une force et une priorité (Décembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Cette crise sanitaire nous invite à observer la plus grande vigilance pour garantir la santé de tous, et préserver notamment les plus âgés et vulnérables, tout en ayant une écoute diligente de cette jeunesse désemparée par l’impossibilité de se projeter. En ces temps troublés, les jeunes expriment cette envie de vie sociale, « pour que jeunesse se passe ».
Plus que jamais, il faut que chacun se sente soutenu et entendu, mais aussi et surtout que convergent nos efforts, par-delà les générations, parce vaincre le virus doit être l’affaire de tous, sans relâche.
A l’aube de ces fêtes de fin d’année, il nous appartient collectivement de maintenir ce précieux lien intergénérationnel, d’être aux côtés de nos aînés pour lesquels Noël a aussi cette saveur particulière des souvenirs en famille, ces souvenirs qui ressurgissent et se partagent avec émotion dès que l’occasion se présente.
La crise sanitaire a eu raison du traditionnel repas des seniors, mais en aucun cas elle ne doit nous priver de l’esprit de Noël. Bien que son organisation soit cette année un véritable casse-tête (consignes sanitaires, augmentation du nombre de bénéficiaires…), la distribution des colis de Noël sera à n’en pas douter l’un de ces moments privilégiés.
Luttons ensemble contre l’isolement. Facilitons les échanges entre les jeunes et les moins jeunes, pour que chacun s’enrichisse de l’autre, ne serait-ce que par un sourire, un dessin, une petite attention…

Ensemble (Novembre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

La conjoncture actuelle est assurément pesante pour nombre d’entre nous : crise sanitaire qui s’intensifie, morosité économique, difficulté à se projeter, mais aussi tension sociale, terrorisme…
Soyez assurés que nous sommes plus que jamais à vos côtés, pour vous accompagner au quotidien, répondre à vos attentes, besoins et autres préoccupations. Nous veillons à toujours l’être, mais en ces temps contrariés, il nous semble important de vous le rappeler avec sincérité et conviction.
Il nous tient également à cœur de vous réaffirmer notre profond attachement à la bienveillance, à la solidarité, au bien vivre ensemble, bref, à la liberté, à l’égalité et à la fraternité, ces valeurs républicaines qui constituent le socle de notre société, et les principes fondateurs de notre démocratie. Les défendre est un devoir. Les incarner aussi. C’est l’affaire de chacune et chacun d’entre nous. C’est la quintessence de la citoyenneté.
Vivre ensemble, c’est se respecter soi, et respecter l’autre. C’est prendre conscience de ses propres comportements et de leur impact sur autrui. C’est précisément faire preuve de tolérance, d’ouverture, de reconnaissance et de réciprocité. Soyons tous engagés pleinement à faire de nos différences d’origines, de parcours de vie, de sensibilités, de convictions, notre plus grande richesse et la force de notre collectif, au service de notre indivisible unité républicaine. Chaque instant est une occasion à saisir, dans l’intérêt général.

Ensemble, au service de tous (Octobre 2021)

Pour Sassenage, une fierté partagée

Après un début d’année chaotique, le conseil municipal a enfin été installé le 10 juillet.
Avec 52,13 % des suffrages exprimés en faveur de notre liste, les Sassenageois nous ont renouvelé leur confiance. Cette légitimité réaffirmée nous est précieuse, et nous, Groupe Majoritaire, en sommes sincèrement reconnaissants.
Merci à toutes et tous pour votre soutien. Et que celles et ceux qui n’ont pas fait ce choix soient assuré(e)s de notre attachement à représenter et défendre l’ensemble des habitant(e)s, et que l’intérêt général prime sur toute autre considération particulière, partisane, géographique… Nous en avons déjà largement fait la preuve, en effet toujours soucieux de répondre aux besoins et de préserver le cadre de vie de tous les Sassenageois, sur tout le territoire communal.
Dernier exemple en date, les nombreuses actions et autres mesures de soutien mises en œuvre pour accompagner personnes fragilisées, familles, commerçants…, au titre de la gestion de crise. Elles en sont l’expression indiscutable, témoignant aussi de cette solidarité que nous avons su incarner tous ensemble avec conviction. Merci à tous.
Cette rentrée a été particulière, mais nous avons su faire preuve d’agilité pour assurer des conditions d’accueil et de sécurité optimales, pour rassurer, et pour traduire encore cette solidarité qui nous est si chère. La gratuité de la médiathèque est la première mesure phare que nous avons d’ailleurs adoptée. Un symbole. Une réalité.

Aller au contenu principal